Promenons nous sur le toit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Promenons nous sur le toit !

Message par Neuf Pixels le Mar 21 Mar - 23:49

Dans les couloirs de la base sur Jékalia, on voyait airer dans ses pensées un jeune soldat accompagné de ses deux drones se baladant tranquille comme si il ne savait se qu'il pourrait apporter son bonheur même si le reste des gens restaient tendus mais silencieux dût aux problèmes récent avenus il y a peu dans la galaxie.
Toute fois il fit halte quand il croisa un technicien Galéen que tous le monde ignoraient.

Neuf ; -Hey ! Salut, comment sa va aujourd'hui Tedyz ?!

Le technicien ; -Bien messieurs, merci de vous en souciez. Et vous messieurs ?!

Neuf ; -Je t'ai déjà dit de m'appelez Neuf ! Et oui sa va rien qui puisse me faire changer d'humeur.

Neuf fit un clin d’œil a son pseudo ami croisé dans les couloirs comme pour lui remonter le moral de ces temps sombres.

Le technicien ; -Ah... euh... si vous le dite ! Le docteur de votre unité n'a rien pu faire pour …EUH... votre visage ?!

Neuf ; -Ah... non je ne lui ai pas montré mon visage encore.

Le technicien ; -Pourquoi elle est pas douée ?!

Neuf ; -NON... au contraire il nous en faudrait deux comme elle vu les bras casser qu'on est !

Le technicien ; -Alors pourquoi ne pas lui montré ?!

Neuf ; -Elle doit être occuper et surtout … elle me fais PEUR !!! Bon, moi j'y vais, à plus !


Au moment où Neuf continua sa route en fessant au revoir de la main pour reprendre sa vagabonde dans la base, Tedyz le coupa dans son hélant pour lui donné une information grandement utile au jeune soldat.

Le technicien ; -Ah Mesi... Neuf ! Je reviens du toit, il n'y a personne, si vous désirez aller profiter du soleil et dormir un peu !

Neuf ; -Je ne dort pas je t'ai déjà dit que je ne fais que "reposer ma matière grise" ! Et merci pour le tuyaux, je te revaudrait ça !

A peine finit sa phrase, Neuf était déjà partie tous excité de son nouveau emploi du temps de l'après midi.

Le technicien (dans un murmure) ; -C'est pas la première fois que j’entends ça !

Neuf (en criant) ; -j'ai rien entendu !!!


Le jeune soldat, Heureux dans sa hâte d'aller squatté le toit du bâtiment, se retrouva dans un petit groupe d'une dizaine de soldats et de personnels de la base attendant l'ascenseur. Une fois l'ascenseur de la base ouvert, accueillant se petit monde, tous le monde s'y engouffra sans attendre pour à la suite se vider a chaque étage précédent un « BIP » .
Ce « BIP » qui représentais, pour Neuf, l'approche du bonheur de sa fainéantise.

Une fois qu'on ne comptait plus que trois personnes, y compris Neuf, les portes de leur ascenseur s'ouvrit pour accueillir un général suivit de quelque gratte-papiers qui devançaient une femme d'affaire terrienne. A peine se beau monde mis pied dans l'ascenseur les trois personnes présente ce mis au garde a vous.
La Femme d'affaire, sans même faire attention aux larbins de petit grade qui étaient présent au garde a vous, parlais au général.

La femme d'affaire ; -Il faut nous soutenir face à nos ennemis, c'est pour cela que vous serez ravie de votre livraison de canon X56 et missile VR741 pour vos chasseurs et vaisseaux que je vais vous fournir moi et ma société, en espérant que je resterais l'un de vos fournisseur principale une fois que nous aurons remis de l'ordre sur nos planète.

Général ; -Mme James, je suis ravie du matériels que vous nous apportez, contre une rémunération certaine, mais sachez que la guerre nous occupe bien assez l'esprit pour penser à la suite avec nos collaborateurs.

La femme d'affaire ; -Il est vrai que l'avenir est dur a prévoir mais dites vous qu'avec votre armée et mes armes, je donne peu à notre ennemi.

« BIP » l'ascenseur s'arrêta, les portes s'ouvrirent

Général ; -Mme James, les bureaux sont ici je vous en pries. (en lui fessant signe de sortir de l'ascenseur).

Au moment de sortir, la femme d'affaire croisa le visage de Neuf (qui regardait dans le vide dans un calme des plus complet). Elle l'observa un instant et lui posa une question.

La femme d'affaire ; -On se connaîtrais pas jeune homme ?


Neuf (dans un calme et une voix sûr) ; -Non m'dame, je ne pence pas !


La femme d'affaire tournis les talons et sortie de l’ascenseur mais au moment que les portes de l'ascenseur se fermèrent elle se retourna d'un coups et l'on entendit qu'une partie de ses paroles.

La femme d'affaire ; -NON sa ne peut pas, Ed...



Une fois arriver au dernier étage, Neuf dans tous son calme sortie de l'ascenseur. Se retrouvant tous seul, Neuf fixa les portes fermées de l'ascenseur et dans une rage noir, qui lui prie tout d'un coups, il frappa de tous ça haine dans les porte en acier à s'en faire saigner les poings.

Il se repris comme si quelqu'un lui avait dit se qu'il fallait. Il respira un grand coups et retendit d'un petit coups net son uniforme pour le réajuster au corps.

Neuf ; -Tu as raison, ce n'est pas ça qui va changer nos plans mon amour.

Neuf qui avait repris son calme (mais toutes fois pas sa bonne humeur débordante) alla sur le toit pour si allonger et "reposer sa matière grise" tous en tenant sa bague dans l'une de ses mains.

Neuf s'endormit petit à petit, allongé sur le toit du bâtiment.


ATCHOUMM !!!


Neuf (en ouvrant les yeux et se réveillant) ; -sniff ! Oups je me suis endormie.


-Ah...Il fait déjà nuit ?!...

_____________________________________________________________________
avatar
Neuf Pixels

Messages : 29
Date d'inscription : 03/01/2017
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum