Haut-le-cœur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Haut-le-cœur

Message par Jody Renfield le Sam 30 Avr - 13:34

La fraîcheur du sol traversa mon treillis, mes genoux étaient posés sur le carrelage blanc. Je n’avais même pas eu le temps de fermer la porte de la cabine et plusieurs personnes m’avaient déjà vu dans cet état pitoyable. Des spasmes incontrôlables animés mon corps tout entier, j’avais froid mais étais en sueur. L’idée de rester ici et d’attendre la condamnation des instances militaires m’a traversée l’esprit mais en un quart de seconde elle c’était évaporée. Déserter, fuir, n’étaient même pas en option. Je m’assieds au sol, cabine toujours ouverte, devant la cuvette d’un des toilettes du building de réunion. Mon souffle commençait à revenir mais la nausée ne me quittait pas. Je pensais avoir plus de temps, plus de temps pour me préparer à retrouver un champ de bataille.

Jody mis sa tête dans ses mains, les larmes remplirent ses yeux. Elle se leva et alla devant le miroir. Deux Jekins rentrèrent dans les sanitaires, elles interrompirent leur conversation animée pour la dévisage.

*Mais merde, dégagez au lieu de me fixer comme ça.*

Jody : - Vous n’avez pas de boulot au lieu de rester là ?!!

Aucune méchanceté ne ressortait de ses paroles, c’était plutôt un ton sec et directif. Jody ce passa de l’eau sur le visage, son teint était blanchâtre, maladif. De lourds cernes foncés étaient apparus sous ses yeux rougis par les larmes et son corps était encore pris de spasmes. Il fallait bien qu’elle retourne avec les autres, les entraînements devaient commençaient dans la journée et il faudrait être prête. La légère vibration de son MKT la fit sursauter : *RDV au libérateur dans 5minutes, Commandant Naaman.*

Aller Jody, reprend toi avant d’y retourner. Ça fait un mois que je suis sur le libérateur et ce n’est pas la première crise de panique. *Je m’appelle Jody Renfield. J’ai 27ans. Je suis médecin. Je travaille sur le 9eme libérateur de l’épée.*, à croire que seul la répétition incessante de ce qui me qualifie me rend vivante.  Je sortis des toilettes en essayant de respirer calmement, plus personne n’était là surement tous déjà remonter sur leur libérateur. J’avais mis des mois à réussir à poser des mots sur ce qui me faisaient peur dans la guerre. J’en avais conclus que j’avais peur de la perte, la perte d’humanité dont faisait preuve les soldats alliés et ennemis. Je pensais m’en être sortie, pouvoir enfin reprendre le cour de ma vie au moment où elle avait été détruite, je voulais vraiment arrêter de me noyer, redevenir moi. J’ai l’impression d’avoir une fois de plus détruire mon équilibre, aussi fragile qu’un château de carte.

Perdu dans mes pensées j’en oublie de remettre mon assistance respiratoire, une énorme bouffée d’air pollué entre dans mes poumons. Je suffoque, je n’arrive plus à respirer normalement. Cette scène aurait pu être comique si elle n’est pas tragique, je surprends quelques regards interloqué dans l’assistance. Je remis mon casque rapidement, respirer grâce à une assistance est agréable et c’est seulement quand on en est privé que cela devient une évidence. Je rejoins rapidement le vaisseau en arrêtant simplement de réfléchir, ça marche bien quand on est pressée. J’arrive au spacio-port puis à bord du libérateur, tout le monde et là à attendre Naaman en salle de réunion.
avatar
Jody Renfield

Messages : 59
Date d'inscription : 17/04/2016
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum