Familles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Familles

Message par Lars Baraïm le Jeu 25 Aoû - 17:01

" Encore une opération rondement menée, n'est-ce pas Brök?
- Ouais c'est le boss qui va être content! Avec ce qu'on a ramené là on va pouvoir compenser l'argent dépensé dans les armures tharnéennes!
- Et peut-être même de quoi s'amuser avec des jolies demoiselles ce soir! Hahahaha!
- ah c'est sûr que t'as le sens des priorités toi!"
* Les deux Tharnéens s'ésclaffent pendant deux bonnes minutes*
" N'empêche que vu ce que ces marchands transportaient, je me demande si leur mort ne va pas être remarqué...
- Mais nan Krüg, tu t'inquiètes toujours pour rien, on va vite désosser le vaisseau et on revend les pièces au marché noir, comme d'hab' quoi!"
* Un Nautolan sort par une porte et se dirige vers eux, il grimpe dans le vaisseau et s'arrête à deux pas des deux collègues*
" Salut Brök, salut Krüg, alors vous avez quoi?
- Bah j'imagine que tu le vois bien étant donné que tu te trouve dedans, répondit Brök.
- Donc un vaisseau de marchandises, très bien. Et je sens une présence dans le vaisseau, vous avez ramené un esclave? Vous savez que si ce n'est pas féminin et que ça n'ouvre pas les jambes le boss n'en veut pas..
- Comment ça une présence? On a fouillé le vaisseau, y'a que de la bouffe, des fringues, des bijoux et quelques armes. Aux dernières nouvelles ça ne respire pas les vêtements.
- Fermez-là j'essaye de le trouver."
* Après 30 minutes de recherches, un bébé Calien est découvert dans un carton dans la salle des machines, les trois soldats décident d'en informer le chef et de lui amener pour savoir quoi en faire*
...

"Bon bah voilà chef vous savez tout, de la prise du vaisseau jusqu'au gamin dans un carton. On fait quoi maintenant?
* Le chef se lève, un immense Tharnéens de 2 mètres 50*
- Tout d'abord, bravo pour la prise. Ce vaisseau va rembourser nos dernières dépenses et c'est parfait! Ensuite sachez que depuis que moi, Räs Brediak, ai décidé de créer La Meute, je me suis efforcé de savoir récompenser mes soldats de manière convenable quand ils le méritent. C'est pourquoi, je vous offre 200 crédits chacun. Mais j'avoue que jamais, Ô grand jamais je n'ai vu ça. Un chiard dans notre QG! Un putain de gosse! Vous voulez qu'on en fasse quoi?
* Il frappe le Nautolan qui se retrouve la nuque brisé sur le coup*
- Désolé boss, le gamin était bien planqué on l'a pas vu. Mais je suis sûr qu'on peut lui trouver une utilité.
- Comme si j'avais que ça a foutre de m'occuper de tout les gosses dont on bute les parents!
- Nan mais on a pas de Caliens dans nos rangs et puis j'ai lu dans le "Kaléa News" que les Caliens étaient très doués pour être discrets grâce à leurs corps si bizarre.
- Et vous allez m'en faire quoi? Un assassin peut-être? Et vous allez lui faire croire qu'on est sa famille?
- Pourquoi pas?"


Lars se réveille en sursaut, ses draps trempés de sueur pendants sur le côté du lit. Il se lève et marche jusqu'à son frigo. Il l'ouvre, sort une bouteille de Bar-Mouth et la vide d'un trait avant d'en reprendre une autre et de s'asseoir sur à son bureau, face au vide intersidéral.

-Enfoirés..

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 31
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles

Message par Lars Baraïm le Lun 12 Sep - 20:39

Räs Brediak se trouvait sur un large fauteuil en ébène, un bois assez rare qui ne pousse presque pas dans l'univers, on en trouve surtout sur Terre mais même là-bas, les guerres nucléaires ont faillis anéantir l'espèce. Le chef de La Meute faisait face à deux soldats en armure, deux jeunes Caliens, des enfants en fait.  

-Brava! Tu as fait du bon travail! La récolte a été bonne et je suis fier de toi, tu es un bon élément. Lars! Depuis ton arrivé je suis émerveillé par tes talents et tes missions sont toujours couronnées de succès! Vous avez mérité deux jours de permissions avant de retourner sur le terrain, ensemble cette fois.

-Chef, oui chef!

-Sortez maintenant.

Lars et Brava sortent de la pièce côte à côte et se dirigent vers leur cabine commune.

Je me demande quelle mission on va devoir accomplir avec Brava. Ce mec est génial, il trouve toujours la solution parfaite pour ses missions et il n'abandonne jamais sa proie. Il est mon modèle et m'a apprit beaucoup de choses. Je serais sûrement mort plus d'une fois sans ses conseils. Et pourtant il a le même âge que moi. Apparement il est arrivé un an après moi. J'avais seulement 1 an quand la Meute m'a receuilli, j'étais seul dans la rue au milieu des poubelles. Sans eux je serais mort et je leur suis reconnaissant pour ça. C'est pour ça que j'obéis aux ordres, ils sont ma famille.

-Alors Lars? On fait quoi ce soir?

-Je sais pas on pourrais aller dans la ville et profiter du paysage.

-Ou alors voler les passants, j'aime bien ça aussi. Les riches on assez d'argent pour nous.

-C'est pas faux.

-Et si tu veux après ça on pourra se poser sur la cime d'un arbre, ce soir c'est la fête de Kaléa et tout le monde lancera des lanternes dans le ciel.

-Tu sais me parler mon ami, je valide le programme!

Lars et Brava se change afin de mieux se fondre dans la masse et sortent. Les deux compères se séparèrent dès la sortie pour couvrir plus de terrain. Au bout de deux heures, ils rejoignent dans le centre pour mettre leur butin en commun. Apres cela, ils grimpèrent au sommet d'un gigantesque arbre alors que le soleil se couchait. Et lorsque la nuit tomba, des centaines, des milliers de lanternes s'élevèrent dans le ciel.

-C'est vraiment magnifique, un spectacle unique.

-C'est vrai Brava, la nature, le ciel noir profond et toutes ces lanternes qui s'envolent, c'est ÇA la liberté. Un jour j'aimerais aller dans l'espace, visiter l'univers la diversité des planètes. Et pourquoi pas avec toi, on ferait sûrement des rencontres, j'ai jamais vu de Drakeide ils doivent être impressionnants!

-Oui t'as raison un jour on s'en ira d'ici.

À ce moment là j'ai su que j'avais trouvé un véritable ami. Non, un frère.


Lars se relève de son lit et s'assoit sur le bord les coudes sur les genoux, la tête dans ses mains tremblantes.

-Merci, mon frère..

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 31
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles

Message par Lars Baraïm le Jeu 13 Oct - 21:29

Lars se trouvait à Veltonh, plus précisément dans le quartier de Frem. C'était un quartier assez animé puisque c'était celui où se trouvait la place du marché. Il y en avait plein dans la capitale calienne mais celle là avait la particularité de se trouver dans un quartier ni trop pauvre ni trop riche. Ainsi les passants ne s'étonnaient pas de voir un jeune de son âge seul dans les rues. Chaque jours des milliers de caliens, de caliennes, mais aussi des jekins ou des humains plus rarement, parcouraient la place en long, en large et en travers. Et la plupart étaient très aisés. Bref, c'était le terrain de chasse préféré de Lars, une vrai mine d'or. Lars était perché sur un toit, il observait la place grouillante de monde.

Premièrement, trouver la police. Ils sont toujours aux entrées, et il y a deux patrouilles de 3 robots au milieu de la foule. C'est bon je les vois. Ensuite repérer les sortis d'urgences possibles. Les toits bien sur, mais aussi les petites ruelles. Et enfin, la cible.

Lars scrutait chaque personne qui avait l'air un peu riche, il ne pouvait pas voler quelqu'un de trop riche ce serait bien trop risqué. Il repéra immédiatement un calien d'environ 1m85, du même jaune que les feuilles mortes. Il avait seulement trois pics de taille moyennes dans le dos et cinq petit sur le crâne. Mais ses vêtements et les bijoux de sa femme indiquaient clairement une richesse assez grande.

Lars: - Toi mon gars, tu vas me payer mes repas pour au moins une semaine!

Le jeune calien sauta du haut du toit et atterri dans une ruelle assez éclairée. Il s'avança vers la place. En y arrivant il se fondit dans la foule et devint un jeune enfant comme les autres. Il se mit donc a courir en esquivant les passants comme s'il jouait avec d'autres enfants. Il repéra sa cible et couru dans sa direction en ralentissant et en prenant un air distrait. Il percuta alors sa victime et profita de l'instant de diversion pour détacher le bracelet en or du calien et le glissa dans sa poche avec discrétion et agilité. Lars pris alors un air désolé.

Lars: -Oh je suis vraiment désolé monsieur! Je ne faisais pas attention en courant!

Sa victime fit claquer ses deux mandibules d'un air mécontent.

Grosse Victime: - Et bien tu feras attention la prochaine fois jeune homme! Certains sont moins clément que moi!

Lars: - Oui monsieur. Encore une fois désolé.

Lars repartit alors dans la foule et après avoir fait un petit tour des étals afin de ne pas éveiller trop de soupçons, décida de s'en aller pour trouver quelqu'un pour racheter son bracelet dans des quartiers moins bien famés. Il passa devant une ruelle qui débouchait sur une autre place lorsqu'il entendit une voix familière. Il décida donc d'aller jeter un coup d'œil. Il s'engouffra dans la ruelle et vit qu'elle comportait aussi une petit impasse sur la droite à mi chemin. Il n'alla pas directement dans l'impasse afin de vérifier s'il y avait bien quelqu'un.

Ce quelqu'un se trouvait en fait être un jekins du nom de Galaam, un membre de La Meute que Lars n'avait jamais apprécié car il le menaçait à chaque fois qu'il n'y avait personne autour.


Tiens tiens, on dirait que les rats sont de sortis. Je me demande bien ce qu'une raclure pareille peut bien faire dans ce quartier. Sûrement comme moi mais pour des raisons plus mauvaises. Attends.. C'est qui elle?

Une jeune calienne d'environ 10 ans comme Lars était plaqué dos au mur et avait l'air effrayée.

Galaam: - Aller petite donne moi tes bijoux, vu comment t'es fringuée on voit bien que tes parents pourront t'en racheter d'autre après. De toute façon je les aurais de gré ou de force.

Je rectifie: les connards sont de sortie. Doublé d'un lâche et d'une sous-merde. Je vais pas le laisser faire ce fumier, il va manger la terre.

Lars ramassa au sol une barre de fer et enleva la sécurité de son taser rangé de manière stratégique afin de le sortir et d'attaquer très rapidement. Il s'avança alors dans l'impasse d'un pas non-chaland.


Lars: - Ça alors! Je me promenais tranquillement et devinez sur qui je tombe! Un abruti fini qui attaque lâchement une enfant de dix ans! Vu son intelligence et ses prouesses offensives je fut fort étonné qu'il ne se soit pas déjà fait botté le cul!

Galaam: - Lars? Merde alors t'es vivant? Moi qui croyait que tu étais mort de faim dans une ruelle! Je suis soulagé, je vais pouvoir t'étriper moi-même!

Lars: - Mais quel plaisantin ce jekins! T'as déjà pensé à te produire sur scène?

Pendant qu'ils parlaient Lars s'avançait doucement. Lorsque Galaam s'en rendit compte, il sortit une machette et se mit en garde. Mais Lars continuait à avancer, un sourire angélique se dessinant sur ses mandibules.

'Mais qu'est-ce qu'il fout? J'ai une machette et il s'approche tranquillement en souriant. Il veut mourir?´

Tu ne sais pas quoi faire? C'est normal. Quand on est plus faible que son adversaire il vaut mieux privilégier une attaque par surprise, mais lorsque le face à face est inévitable, sois tu te bats et tu meurs, sois tu retournes la situation. Ma démarche et mon sourire sont là pour te tromper, ainsi je fais en sorte de revenir à une situation où tu ne t'attendra pas à la suite. Je vais ensuite de déstabiliser à nouveau et tu seras alors à ma merci.

Alors que Lars n'était plus qu'à deux mètres de son adversaire, il lâcha sa barre de fer ce qui surpris Galaam qui la fixait intensément pour prévoir le coup de Lars. C'est ce moment que Lars choisi pour attaquer, en lâchant son arme il avait créé la parfaite diversion, il accéléra d'un coup et se glissa sous les jambes de Galaam en faisant une roulade. Il se releva d'un coup et en se retournant, sorti son taser et frappa dans le bas du dos. Le jekins tomba à genou et Lars lui remis un coup de taser dans le cou.


Victoire! Bon bah je vais lui prendre tout ce qu'il a sur lui maintenant, ce sera toujours ça de pris.

Jeune Calienne: -Merci tu m'as sauvé! T'es qui? Tu viens d'où? Tu t'appelles comment?

Ah oui c'est vrai.. la fille.

Lars: -Je m'appelle Lars et toi?

Jeune Calienne: - Et bien je m'appelle..

Voix D'adulte: - Lyfa!!

Un calien entra dans la rue, il ressemblait beaucoup à la jeune fille. Il avait la même couleur vert émeraude qu'elle. Et ses vêtements montrait clairement son statut social.

Adulte: - Lyfa ma chérie tu vas bien?! J'ai eu si peur quand je ne t'ai plus vus! Que s'est-il passé? Oh mon dieu est-ce que cet homme est mort?

Lars: -Non même si il l'aurais mérité.

Adulte: - Qui es-tu jeune homme?

Lars: - Personne.

Lyfa: - Il s'appelle Lars! Et c'est lui qui m'a sauvé papa!

Génial. J'ai pas besoin que tout les riches de la ville connaissent mon nom. Sinon je ne pourrait plus les voler.

Père de Lyfa: - Je m'appelle Hadryv Baraïm. Et Lyfa est ma fille. J'ai perdu sa mère à sa naissance et je crois que sans elle je n'aurais jamais pu vivre heureux. Merci à toi Lars, je te suis redevable à vie. Dit moi où habites-tu?

Lars: - Partout. Veltonh et ses rues sont ma maison.

Hadryv: - Et que dirais tu d'avoir une vrai maison. De ne plus avoir à survivre mais à vivre tout simplement.

Lars: - Je ne peux pas accepter c'est trop généreux. J'ai seulement fait ce qui me semblait juste, et puis je connais ce jekins, il mériterai pire.

Hadryv: - Sûrement, mais on va plutôt appeler la police, et j'insiste pour que tu viennes au moins un ou deux jours chez nous. Tu es trop jeune pour vivre dehors comme ça.

Lars: - Certaines choses font que notre jeunesse part plus tôt que pour d'autres.

Hadryv: - Alors, tu acceptes de venir?

Lars avait terriblement envie de goûter à tout ce luxe. Mais n'était-ce pas se trahir sois même? Non, il méritait bien quelques jours de repos, et après il sortirait de leur vie comme un voleur, comme lui même.

Lars: - D'accord, mais seulement pour quelques jours. Je ne voudrais pas abuser de votre hospitalité.



Lars sortit de sa cabine et marcha jusqu'à la cafétéria. Il fouilla quelques instants dans le placard et trouva ce qu'il cherchait: de la pâte de Ximenia, un met de sa planète. Il en mangea un peu et rangea le reste. En se dirigeant vers le hublot il repensa à Lyfa et Hadryv. Ces deux personnes l'avaient recueilli sans rien demander en retour. Et aujourd'hui, ils mouraient d'inquiétude pour lui. Le seul moyen qu'il avait trouvé pour leur faire savoir qu'il était vivant fut de prendre un peu d'argent sur son compte régulièrement. Mais il ne pouvait pas rentrer, pas encore.

Lars: - Je reviendrais, promis. Dès que j'aurais fini ce que j'ai à faire.

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 31
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum