Graxis Gravitar Remen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Graxis Gravitar Remen

Message par Orgoloth Azalor Aguammal le Dim 28 Aoû - 22:56

La chaleur était étouffante et l’air était aussi sec qu’au cœur d’un volcan. Il est évident qu’aucun humain ne tiendrait plus de quelques minutes sans suffoquer et passer de vie à trépas. C’était pourtant pour lui obligatoire s’il voulait pouvoir respirer et se détendre. Les précédentes missions avaient été très difficiles. Il y eu un long moment avant de ne plus sentir les douleurs des précédents combats. Même pendant le « concours » de l’OU pour classer les Libérteurs ses douleurs des précédentes batailles étaient encore présente et le dérangeaient. Il était assis, le regard vide, comme fixant une entité que lui seul était capable de voir. La méditation est une pratique très courante chez les Drakéïdes. Un peu comme un serpent qui lézarderait au soleil pour recharger ses batteries, Orgoloth ne bougeait pas, ses bras imposants posés sur les genoux, le regard droit devant lui. Son rythme cardiaque était extrêmement faible, c’était une des conséquences de cet état léthargique dans lequel il se plongeait volontairement pour essayer de voir un peu plus clair sur le monde qu’il découvre jour après jour. A ses côtés reposait un livre. Un livre imposant par sa taille et par son épaisseur. Il entièrement teinté dans un noir aussi sombre que le vide intersidérale lui même. On pouvait aussi apercevoir un crâne de dragon qui ornait la couverture. Ce crâne avait quelque chose de particulier, quelque chose d'impossible à décrire.
Cette méditation lui permettait de faire le point sur l’avancement de sa Mission, dans sa Croisade. Il repensait à tout, depuis son départ de Titania jusqu’à la défaite dont il se sentait responsable contre cette bande de Tharnéens. Mais bien sûr une personne occupait principalement ses pensées.

Il repensait souvent à demander à quitter temporairement le Libérateur pour retourner quelques jours sur Titania, ne serait-ce que pour avoir une peu plus de nouvelles de ceux qui comptaient vraiment pour lui. Marcher dans les sublimes rues de Vahlatarion le long des rivières de laves qui illumines les murs des milles feu. Revoir le Sanctuairee de la capitale et bien sûr parlé à nouveau avec l’Andrommor. Au fond de lui en plus de vouloir revoir son monde, il était habité d’une curiosité étrange, proche de la jalousie, la volonté de connaître le nouvel Azalor, de savoir quel politique avait été adopté pour continuer à répandre la parole de Graxis, savoir comment il était physiquement mais aussi connaître ses convictions.

           
Orgoloth : - Voilà donc ce que j’avais oublié ! Comment ai-je pu à mon âge avoir un tel moment de doute ? Reprends toi Orgoloth et bat toi pour eux !

Le Drakéïde serra les poings en signe d’une détermination des plus totales. Après plusieurs heures dans cette position il se redressa donc, lentement, comme pour remettre la machine en route. Son regard c’était éveillé et sa respiration commençait à prendre un rythme relativement normal. Il se leva, s’étira de tout son être et se déplaça par la suite en direction de son vestiaire. Son allure était lente et ses pas étaient lourds, raisonnant dans sa chambre. Ses muscles qui s’étaient engourdis pendant cette phase de méditation commençaient à se réveiller. Il enfila sa tenue pour pouvoir rejoindre les parties communes. Il activa la porte du Sas et se dirigea en direction de la salle d’entraînement sans avoir bien sûr les mains vident. Il avançait maintenant d’un pas déterminé, traversant le long couloir d’acier de la navette, Drakkons Sword en main



_____________________________________________________________________


"Que Graxis nous garde"
avatar
Orgoloth Azalor Aguammal
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Titania

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum