C'est tout ce que tu as?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est tout ce que tu as?

Message par Orgoloth Azalor Aguammal le Lun 19 Sep - 21:27

Je l'ai senti tout de suite en entrant. Une odeur qui leur est propre, un mélange d'argile de terre et de sueur. Goï était venu s'entraîner dans cette salle et il y a peu de temps, vraiment peu de temps. Son odeur me chatouiller les narines. Pas grave on fera avec.

C'est dans la plus grande salle du vaisseau, cette salle sombre et humide qu'Orgoloth se trouvait, tenant de ses deux mains sa Drakkons Sword. Les yeux fermés, il se tenait droit, la lame pointé vers le mur qui l'opposait. Il régnait une atmosphère particulièrement lourde dans la pièce. Il était seul et l'on pouvait observer ça cage thoracique se gonfler au rythme de sa respiration. Soudain, ses yeux s'ouvrit laissant apparaître leurs couleurs rouge sang. Il enchaîna rapidement une série de mouvement avec sa lame. Coup vertical, coup latéral, coup vertical. A chaque fois qu'il revenait en position initial il reculait d'un pas.

*Un, deux, trois*

Il avait enchaîné cinq séries de trois coups, comme combattant un ennemi invisible. Dès son dernier coup asséné il avait refermé les yeux. Sa respiration s'était accélérer mais le Drakéïde gardait la gueule fermé ne respirant donc que par son museau. Un peu plus d'une minute c'était écoulé, et voilà que ses yeux s'ouvrait à nouveau. Cependant ses coups n'étaient pas les mêmes. Orgoloth enchaîna cette fois si une série de coup plus technique, tels que des frappes sur retour de lames ou encore des coups obliques.

*Un, deux, trois, quatre*

Il avait cette fois enchaîné cinq séries de quatre coups chacune mais toujours avec le même rituel. A la fin de sa dernière frappe ses yeux s'étaient à nouveau fermé. On sentait le Drakéïde essayer de contrôler sa respiration. Ce n'était qu'un échauffement mais il se sentait rouillé. Il ne savait pas si cela venait des changements de planètes, des décalages horaires répétitif ou bien de l’insupportable variation de gravité qu'il subissait à chaque planète.

*Un, deux, trois, quatre, cinq*

Une fois encore sa lame trancha son adversaire invisible. Orgoloth alternait pas de côté et pas en arrière à chaque frappe, mais jamais un pas vers l'avant. Cependant il n'avait pas terminé sa série comme la précédente. En effet cette fois ci il resta posté, sa Drakkons Sword au dessus de la tête, comme prêt à frapper de nouveau

*CLAP CLAP CLAP*

_____________________________________________________________________


"Que Graxis nous garde"
avatar
Orgoloth Azalor Aguammal
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Titania

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tout ce que tu as?

Message par Goï Ran le Lun 19 Sep - 22:52

Goï: - Respire.

Les tentacules touchants le sol, sur les deux mains. Il se tient droit comme un poteau, en équilibre, répétant un nombre incalculable de pompes. Trois minutes qu'il tient ainsi, le regard perçant, totalement focaliser sur ce qu'il fait. Il commence à descendre le buste, puis les jambes, jusqu'à ce que celle-ci soient à quelque centimètre du sol. Le voilà alors dresser cette fois ci comme une table, seules les mains qui servent toujours d'appuies. Il continue son mouvement en faisant passer les jambes entre ses bras, en position équerre. Les mouvements sont fluide, comme si c'était volontaire, comme une expression corporelle. Il lève ensuite les jambes jusqu'à ce que ces genoux touche le front. Les avants-bras, les triceps et les épaules verrouillés. Il commence à froncer les sourcils, les muscles de son corps ne pouvant plus supporter un stress aussi long.

*Bip-bip* *Bip-bip*

Goï: - Terminé !

Son corps s'effondre, la respiration très forte. Il lève son bras gauche puis constate le chronomètre de son MKT revenu à zéros. Après une grosse minute de repos, il se lève en roulade arrière, puis une fois les pieds au sol il se redresse délicatement. Comme pour clôturer un spectacle.

C'est en s'entraînant qu'on devient fort. C'est ce que tout le monde pourrait dire. Cette méthode existe depuis des milliers d'années et c'est la seule chose qui me rapproche de chez moi. Le seul moyen de me faire sortir du libérateur. Si seulem-

Le bruit du SAS l'interrompt dans sa réflexion. Goï s'approche de l'entrée d'un pas léger et silencieux. Comme s'il infiltrait le vaisseau. La résonance et le bruit sourd des pas du Drakéide lui fais esquisser un sourire. La curiosité gagnant sur lui il prend un peu de hauteur, s'aidant d'abord du toit d'une navette puis grimpe la charpente métallique de la pièce, le voilà assis en tailleur sur une poutre en métal. Avec une vue totale sur toute la pièce. Il constate le vétéran de l'équipe, droit, tenant son arme fétiche avec une concentration inébranlable.

On fait un peu d'exercice l'ancêtre?...

C'est sans surprise mais avec beaucoup d'attention qu'il observe la technicité, la vitesse et la force d'exécution des attaques du vieux monstre d'écailles. Coups après coups, le regard de Goï rajeunit de plus en plus, comme un enfant qui pourrai regarder un adulte.

D'accord mon vieux je crois que tu en as sous le capot. Il est très intéressant de voir les différentes espèces qui peuplent cette univers leurs façon de neutraliser leurs ennemis. Chez les Drakéides j'avais déjà ma petite idée. Ferme, sans mouvements avec une défense irréprochable. Cette arme doit être vachement lourd, il n'a même pas besoin de frapper fort, le poids de celle-ci fera le boulot à sa place.

Puis en se grattant le menton il se perd dans sa réflexion, toujours rythmé par le bruit de l'air coupé par la Drakkons Sword. Il étouffe un léger rire et se bascule en arrière, pour attraper la poutre au dernier moment. Une fois suspendu, il se lâche en direction du toit de la navette sur lequel il avait grimper un peu plus tôt. La puissance de ses jambes absorbe la réception de la même manière qu'un Vaultus. Après quelques pas sur l'aile du vaisseau, il se trouve en direction du Drakéide, se dévoilant au grand jour en applaudissant.

Goï: - Alors comme ça on fais "joujou"?

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tout ce que tu as?

Message par Orgoloth Azalor Aguammal le Lun 3 Oct - 21:12

Les bruits de pas sur le métal sortirent Orgoloth de l'état dans lequel il se trouvait. Il ne se retourna pas pour autant, restant dos à la personne qui se tenait derrière lui, comme cherchant à déceler qui cela pouvait-être, uniquement en se concentrant sur son odorat. Cependant il se fit connaître avant même d'avoir eu le temps de soupçonner qui que ce soit.

Goï: - Alors comme ça on fais "joujou"?

J'aurais dut m'en douter. L'odeur était trop forte pour qu'il soit réellement partis. Je me demande bien ce qu'il me voulait. Il aurait put se contenter de me regarder, ou bien même s'en aller sans rien dire. Pourquoi donc avait-il jugé bon de m'interrompre?

Le Drakéïde parût tout d'abord légèrement offensé. Il est vrai que l'éducation Titanienne, et même des Drakéïdes en général, voit d'un très mauvais œil se genre d'impolitesse. Mais le visage d'Orgoloth changea rapidement d'expression.
En effet, l'agacement qu'on aurait put lire sur son visage laissa place à une sorte de léger sourire en coin. Ses yeux aussi avaient changé d'expression, lui donnant presque le regard d'un enfant qui aurait une idée derrière la tête. Un enfant de presque un siècle.

Orgoloth ne répondit pas. Il avança lentement vers le râtelier le plus proche afin d'y accrocher sa Drakkons Sword, puis il marqua un temps d'arrêt. Son regard était figé sur l'arsenal qui se tenait devant lui et son sourire n'avait pas disparu. Il tourna dans un premier temps son museau vers Goï, comme si il attendait de sa part une quelconque réaction, puis vers les armes plasmiques qui se trouvait sur sa droite.
Dans une démarche presque nonchalante il avança vers ces dernières et saisit celle qui ressemblait au plus à son arme fétiche, à la différence près que cette dernière servait pour les entraînements uniquement. Une fois l'arme en main le Drakéïde se tourna vers le Nautolan qui se tenait toujours debout au milieu de la pièce et qui essayait de comprendre les agissements d'Orgoloth.

Orgoloth : - Et si au lieu de regarder, tu participais un peu?

Orgoloth s'était surpris lui même avec cette phrase, mais après tout, un entraînement commun ne serait-il pas un des meilleurs moyens de souder des liens ?

_____________________________________________________________________


"Que Graxis nous garde"
avatar
Orgoloth Azalor Aguammal
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Titania

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tout ce que tu as?

Message par Goï Ran le Lun 3 Oct - 23:16

La t-il pris comme une provocation?  Allez savoir. Depuis le temps qu'on se connait je l'ai toujours vu comme quelqu'un d'imperturbable. "L'ancêtre", "tas d'écailles", "vieux fossiles". Des poésies que je lui fais à longueur de temps en mission comme ailleurs qui ne le fis pas titiller d'un cil. Sauf cette fois. Malgré le fait qu'il soit dos à moi j'ai une impression de voir un autre Drakéïde. Normalement après avoir rengainer sa Drakkon Sword il filerai en direction du terminal. Mais pas cette fois. Pas aujourd'hui. Pas ici.
Toujours aussi solenel il se dirige en direction du râtelier, ou se trouve des "joujous" d'entraînement. Pour lui visiblement c'est la taille qui compte, n'en déplaise à sa femme. Si il en a une. Il prend vraisemblablement une énorme lame proche de son arme fétiche, le tenant à deux mains. Puis enfin, sa gueule s'oriente enfin vers le haut, dans ma direction. Le côté de son visage alignant une mignonne et toute pitite, pitite.... rangée de dents. Pour la première fois, le défenseur de Graxis me sourit, et oui il fait de l'effet.

Suite à ce sourire, le Natif de Glee Anselm fait son maximum pour cacher sa surprise. Se préparant à toute éventualité. Orgoloth bouge une deuxième fois mais cette fois ci dans sa direction. Le pas lourd et une assurance des plus entière. Le visage de Goï restant indifférent, mais pas ses mains, les poings serrés qui tremble aux secousses du poids et du son qui raisonne dans le hangar. Puis il s'arrête, Orgoloth face à lui qui ce dernier profite pleinement de sa position en hauteur, certainement la dernière fois qui le regardera d'aussi haut.

Orgoloth: - Et si au lieu de regarder, tu participais un peu ?

Un Guerrier, reste un Guerrier. Les Drakéide et leurs réputations pacifiste n'échappe pas à la règle. Et vouloir être combattant, hormis le fait de vouloir protéger ce qui lui est cher c'est surtout...vouloir se mesurer à quelqu'un. Il veut danser alors ? Je vais enfin pouvoir le connaître. Ouvrir la carapace. Deux adversaires se connais mieux que des amis. C'est un honneur mon gros, ouais. C'est un honneur.

L'habituel sourire sadique de Goï réapparaît enfin. S'affichant sur tout le visage. Il avance de deux pas et le voilà au bord de l'aile de la navette. Il descend en salto avant vrillé pour atterrir accroupis. Sans regarder le reptile il se dirige également vers le râtelier. Il saisis deux petits manches, puis après appuyer sur un bouton s'y trouvant c'est deux lames courtes plasmique qui apparaissent. Cette fois c'est au tour de Goï Ran d'orienter un regard perçant vers le vétéran du Neuvième libérateur.  En avançant vers lui, il enchaîne des moulinets à une vitesse fulgurante comme pour s'approprier les deux armes. Il trottine cette fois ci, puis enchaîne des combinaisons dans le vide comme pour réviser ses coups. Orgoloth est en garde et attend la tempête arriver. Cette fois après un sprint, le Nautolan bondi en l'air enchaîne deux vrilles et les deux lames vont s'écraser contre l'épée adverse. Orgoloth pare le coup en faisant opposition et en glissant d'un pas en arrière. Après deux mouvement très gymnastique, l'homme au tentacule se met en garde.

Goï: - Allez, on danse.

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tout ce que tu as?

Message par Orgoloth Azalor Aguammal le Mar 4 Oct - 0:01

Il s'était approché de moi à une vitesse qui je l'avouerais me surpris et me força à reculer d'un pas. Tout ce que tu as à faire Orgo c'est agir comme on te l'a appris. Reste droit, reste fort, reste ouvert et surtout regarde. Il ne va pas prendre ça à la légère et tu ne peux pas te permettre de perdre.

Le regard du Drakéïde avait complètement changé. Lui qui arborait souvent un air paisible et pensif avait maintenant froncé les écailles. Aucune gentillesse ni aucun compassion ne se lisait dans son regard, juste un mélange de concentration et de détermination

Si il y a une chose en revanche que l'on ne m'a pas appris depuis mon plus jeune âge mais que nos récentes aventures m'ont enseignés, c'est de surprendre l'adversaire. Le pousser à nous craindre, lui faire perdre ses repères et surtout créer en lui la peur. La peur de nos mouvements, la peur de nos frappes, la peur de notre être.

Les deux protagonistes se tournaient maintenant autour, comme dans l'attente d'un élément déclencheur. Goï continuait ses moulinets avec ses armes tandis qu'Orgoloth se contentait de tourner sur lui même pour pouvoir suivre les mouvements de son attaquant.

Comme un prédateur et sa proie hein Goï? Dévorer ou être dévorer ? Mais lequel de nous deux va l'être?

Toujours le regard plongé dans les yeux du Nautolan comme pour le déstabiliser ou lire dans ses pensées, le Drakéïde redressa lentement son épée, très lentement. Puis bondit en direction de se dernier rabattant son arme comme pour donner un coup fatal. Ce que le Nautolan réussit à esquiver par une roulade sur le côté.

_____________________________________________________________________


"Que Graxis nous garde"
avatar
Orgoloth Azalor Aguammal
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Titania

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tout ce que tu as?

Message par Goï Ran le Mar 4 Oct - 22:03

D'accord ce coup là, j'ai eu chaud. Le choc de l'épée s'est propager sur toute la surface du sol me laissant comme des Strojians au bout des pieds. Je me suis désaxé à temps. Orgoloth se remet en garde et fais plus que me regarder...Il entre dans mes pensées. Et passe mon corps au scanner. Goï reste concentré et fais de même. Bon ... d'accord. Lourd, lent, très fort, technique et les sens au aguets. Un Tharnéens avec un cerveau. Sauf qu'il a 92 ans, donc du vécu. Donc de l'expérience. Oui...Ne pas lui laissé le temps de frapper. Impose ton rythme Goï.

Les deux adversaires se tournant autour encore une fois, Goï réplique en prenant deux pas pour élan, prend assez de hauteur pour attaquer la tête en smashant avec les deux lames. Le Drakeide pare à nouveau avec l'épée pour protéger sa tête laissant une ouverture au reste du corps. Il profite de sa vitesse en glissant un coup de pied retourner sur le torse. Orgoloth porte un coup décisif pour prendre de la distance mais Goï s'échappe avec un salto arrière.

C'était un mur. J'ai frappé un mur. Bon le mettre à terre en travaillant au corps, on va éviter. La boîte à dent ? Non j'y laisserai des tentacules.
Les bourses ? Si c'est aussi dur que le reste non merci. Derrière la colerette oui...juste en dessous des cornes...

Le regard de Goï s'écarquillant d'un seul coup, comme un carnassier qui a trouvé le moment d'attaquer. Il sprint soudainement vers le Drakéide les bras et les lames le long du corps avec une vitesse surprenant le Vétéran. Ce dernier se met en garde, assez haute comme pour attendre une énième attaque de hauteur. Le coup fétiche de Goï, un salto avant suivit d'un coup de talon qui vient s'enfoncer dans la garde de la réplique du Drakkon Sword. Orgoloth saisit fermement l'arme pour ne pas la perdre mais Goï ne le laisse pas respirer en lui assénant une combinaison de cinq coups dans sa garde mélangeant coup latéraux, verticaux le tout les exécutant avec le corps tout entier, souvent avec des vrilles et de légers bons laissant croire à une sorte de danse tribale. L'adversaire s'attendant à reprendre une rafale le Nautolan glisse entre ses jambes, une fois derrière lui il prend appuis sur sa queue dorsale et lui enfonce le genoux derrière la colerette ou se trouve la nuque. Orgoloth encaisse lui faisant faire un pas en avant et envoie un coup de coude sur une des jambes de l'adversaire pour s'extirper de l'assaut. Goï s'échappe à nouveau avec un bon en arrière. 

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tout ce que tu as?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum