Le début de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le début de la fin

Message par Lars Baraïm le Mar 11 Oct - 20:38

Alors que l'équipage rentrait tout juste de leur dernière mission sur Tebryn, Lars senti que c'était le bon moment pour aller voir Goï. De l'eau avait coulé sous les ponts et il espérait que cette mission les aurait rapproché de nouveau. En effet, après avoir trouvé la femme qu'ils recherchaient dans la ville souterraine, ils ont dû se cacher durant 24h car les autorités locales, associées au Prisme et à Paramon, étaient à leur poursuite. De plus Lars ne comprenait pas pourquoi Goï était sorti si soudainement de la cafétéria lorsqu'il avait mentionné l'Ordre Rouge et il voulait s'excuser d'avoir peut-être ravivé de mauvais souvenirs. C'est donc avec tout le courage qu'il avait rassemblé qu'il parti faire les cents pas devant la chambre de son camarade.

Aller Lars t'es un grand garçon maintenant t'es capable de faire des excuses, et puis Goï n'est pas stupide, il doit se douter que je ne voulais pas le blesser. Putain je me demande bien ce qu'il a dû se passer pour qu'il ai une réaction de ce genre. Moi-même je leur voue une haine profonde pour tout ce qu'ils m'ont fait mais je ne réagirais pas de cette façon. À moins qu'il ai subit pire que moi. C'est fort probable. Mais je ne vais certainement pas lui demander! Oh non! Clairement pas! Bon, aller, je vais pas rester là trente mille ans, sois un homme un vrai et sonne.

Au moment où Lars approche son doigt du bouton pour sonner, le sas s'ouvre et Lars se retrouve face à face avec Goï qui lui fait clairement comprendre d'un regard glaciale qu'il ne veut pas lui parler.

Comment a-t-il su que j'étais là? À moins que ce ne soit une coïncidence? Ah non c'est vrai! Les tentacules. Peut-être qu'il se les astiquait et que c'est pour ça qu'il me jette ce regard. Nan peu probable. Alors c'est juste parce que c'est moi. Bon bah quand c'est l'heure, c'est l'heure!

-Euh salut Goï, je suis désolé si je te dérange mais bon écoute, je ne voudrais pas qu'on soit en mauvais termes à cause de ce qu'il s'est passé l'autre soir à la cafet', du coup je suis venu pour m'excuser. Je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé, ce qu'ils t'ont fait où quoi que ce soit et je ne voulais pas réveiller des mauvais souvenirs. Enfin bref voilà, je ne sais pas quoi te dire d'autre, j'espère juste que tu vas me pardonner. Et puis ce serais dommage que je sois le seul à profiter du Bar-Mouth.

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 31
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la fin

Message par Goï Ran le Dim 16 Oct - 23:50

Le SAS s'ouvrant, Goï entre dans sa cabine en soufflant et en trainant des pieds, revenu de sa mission sur Tebryn. Il détache ses étuis ou son rangés ses armes puis les posent sur son bureau. Par réflexe il allume la radio de son réveil.

Radio :" [...] - Et donc de ce fait oui bien sûr je suis pour que le référendum proposé par Karat Zam soit écouté. - Et bien écoutez merci de nous avoir donner votre avis Monsieur Barbeen Djhins. Nous passons ensuite au flash infos. Aexia? - Bonjour Borry ! En effet [...]"

Goï écoute que d'une oreille l'actualité spaciale tandis qu'il se déshabille. Les vêtements au sol, il marche doucement en direction de la douche.

On s'habitue vite au confort. Surtout ne pense à rien.

L'eau chaude coulant à flot, le Nautolan ferma les yeux, savourant ainsi l'instant présent. La saleté et la transpiration ruisselle dans l'évacuation, tout ce qu'il a ramener de Tebryn s'echappe dans les canalisations. Goï Ran posa ensuite son front contre le mur, laissant l'eau lui masser l'arrière de la tête jusqu'au bas du dos. Les muscles détendus, la respiration régulière et lente, il laisse le jet d'eau et la Morphane de spaceradio rythmé l'ambiance de sa cabine en silence. Ces tentacules le sort de sa transe en vibrant légèrement.

Goï : - Va t'ont me laisser tranquille un jour ? Bon qui pourrai bien venir me voir à cette heure?

Après avoir fermé le robinet, il s'en va chercher une serviette et la mettre autour de la taille. Une nouvelle fois il ferme les yeux, puis ça "chevelure" lui envoie un nouveau message.

Bon concentre toi. D'accord, qu'une seule personne. Le pas est trop léger. Pas Jody, Milga elle, n'a aucune raison de venir me voir, à moins que ce soit...

Le Nautolan fronce soudainement les sourcils, d'un pas rapide et ferme, il ouvre sèchement le placard et attrape un tréhis. Il se hâte ensuite en direction du SAS comme si il repartait en mission. A l'ouverture on distingue clairement le tireur d'élite du Neuvième libérateur, le regard désolé et une expression mélangeant surprise et incompréhension. Goï au contraire, le regard perçant et attendant impatiemment que Lars fasse quelque chose. Partir ou parler. Quoi qu'il fasse, qu'il le fasse vite.

Lars : - Euh salut Goï, je suis désolé si je te dérange mais bon écoute, je ne voudrais pas qu'on soit en mauvais termes à cause de ce qu'il s'est passé l'autre soir à la cafet', du coup je suis venu pour m'excuser. Je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé, ce qu'ils t'ont fait où quoi que ce soit et je ne voulais pas réveiller des mauvais souvenirs. Enfin bref voilà, je ne sais pas quoi te dire d'autre, j'espère juste que tu vas me pardonner. Et puis ce serais dommage que je sois le seul à profiter du Bar-Mouth.

Parfois j'oublie qu'il n'est qu'un jeune garçon. Je devrai pas m'emporter, il n'y est pour rien. C'est vrai que j'y suis allé un peu fort.

Le soldat capitule en expirant très fort, regardant Lars qui lui parait tout à fait sincère. Son regard se perd ensuite dans le vide, réfléchissant à une idée qui pourrai leurs convenir. D'un geste de l'index il lui fait comprendre d'attendre quelque petite seconde se laissant le temps de retourner dans la cabine. Goï revient avec deux bouteilles de Bar-Mouth et lui en jete une que Lars parvient à attraper par réflexe. Il ferme le SAS puis s'adosse à la paroi du couloir.

Goï : - Tu ne peux pas respirer dans ma cabine, ici au moins on peut parler sans t'emmener voir Jody à cause d'une asphyxie. Sur un coup de tête elle pourrait très bien te disséquer pour voir le système digestif d'un Calien. Par curiosité.


Dernière édition par Goï Ran le Ven 28 Oct - 14:09, édité 1 fois

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la fin

Message par Lars Baraïm le Jeu 27 Oct - 12:55

Le soldat capitule en expirant très fort, regardant Lars qui lui parait tout à fait sincère. Son regard se perd ensuite dans le vide, réfléchissant à une idée qui pourrai leurs convenir. D'un geste de l'index il lui fait comprendre d'attendre quelque petite seconde se laissant le temps de retourner dans la cabine. Goï revient avec deux bouteilles de Bar-Mouth et lui en jete une que Lars parvient à attraper par réflexe. Il ferme le SAS puis s'adosse à la paroi du couloir.

Goï : - Tu ne peux pas respirer dans ma cabine, ici au moins on peut parler sans t'emmener voir Jody à cause d'une asphyxie. Sur un coup de tête elle pourrait très bien te disséquer pour voir le système digestif d'un Calien. Par curiosité.

Par quoi? Mais nan elle est pas si folle que ça. Elle a l'air normal, enfin pour une humaine. Mais bon après je n'ai pas encore subit de blessure en combat alors je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter son antre. Qu'a-t-elle bien pu faire à Goï pour le traumatiser ainsi? Enfin bon, on est pas là pour discuter de notre bien aimée infirmière. Mais va-t-il ouvrir le sujet par lui même ou pas? Je vais le faire, et puis j'ai moi aussi peut-être besoin d'ouvrir mon coeur. Après cinq mois sans contact amical avant de venir sur ce vaisseau je vais avoir du mal je pense.

Lars s'assoit en face de Goï contre la paroi et boit une gorgée de sa boisson favorite. Il regarde alors son camarade tentaculaire.

Lars: -Quand j'étais dans l'armée Calienne je me suis spécialisé dans l'assassinat comme tu le sais déjà, et 6 ou 7 mois avant d'être recruté sur le Libérateur on m'a proposé un travail important. Je devais aller dans le quartier de Gredos, l'un des plus mal famé, pour tuer un Tharnéen du nom de Räs Bredîak. Un haut placé de l'Ordre Rouge. J'y suis donc allé, et je l'ai tué...

Lars sort un couteau de chasseur.

Lars: -Avec ce couteau. Je me souviens de son incrédulité quand il m'a vu. Pour tout te dire, je le connaissais très bien. J'ai même pensé qu'il était ma famille pendant un temps. Jusqu'à ce que j'apprenne ce qu'il m'avait fait, ainsi qu'à mon ami Brava. C'est pour ça que j'ai accepté la mission. Mais à cause de ça, j'ai dû fuir loin de mon père et de ma sœur. J'ai vécu pendant cinq mois en fuyant dans tout l'univers, car si jamais je retournais chez moi, ils s'en prendraient à eux. Et je ne veux plus perdre qui que ce soit.

Pourquoi est-ce que je lui ai dit tout ça? Je sais pas, en plus il risque de me prendre pour un dingue. Oh wait, on est tous dingue dans ce vaisseau. Mais bon j'espère que ça va l'aider à se libérer, il en a besoin.

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 31
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la fin

Message par Goï Ran le Lun 31 Oct - 0:26

Je regarde ce couteau enfermé dans la main de Lars, comme si cette lame allais m'apporter une réponse ou bien une confirmation du témoignage de son propriétaire. Ce jeune Calien n'est en rien à envier et sa venue dans le Libérateur semblerait être une opportunité pour lui. Me hurle t-il à l'aide ? Est-ce sa façon de me tendre la main ? Encore des questions sans réponse. Il a de la famille à Kaléa...Et il ne peut pas se permettre de faire n'importe quoi.

Goï ne reste pas insensible a l'histoire de Lars qui lui adopte ce comportement dont le nautolan commence avoir l'habitude. Pas celui du meurtrier, de l'assassin, ou bien du Sniper...mais bien un jeune Calien ouvrant son coeur. Une profonde gène envahis l'habitant de Glee Anselm lui qui n'a tellement pas l'habitude d'être avec des personnes de ce genre. Il se trouve la, comme un enfant qui n'avais pas appris sa leçon par coeur, le visage affichant une expression d'impuissance, mais avec des yeux ne cachant pas sa bonne volonté. Il inspire comme pour dire quelque chose, mais seulement pour dire quelque chose. S'apercevant que rien ne sortit de sa bouche, il fui du regard celui de Lars, la honte gagnant sur lui. Il essaie de tâtonner sa jambe pour avoir son revolver mais il s'est rendu compte qu'il l'avait laisser dans son bureau. Le voilà sans protection, vulnérable au possible. Goï respire très fort, la gorge nouée et la mâchoire tremblante.

Goï : - Ta famille, tu dois l'a protéger. Mais tu ne peux pas les laisser sans nouvelles. Fais ce qu'il faut pour les revoir. Tu ne peux pas vivre dans la menace. Éradique la, ne laisse pas des gens t'empêcher de voir les personnes les plus chères à ton coeur, ils sont vivants. C'est une chance, alors faut la saisir.

Goï se laisse glisser le long de la paroi pour s'asseoir, la tête entre les genoux. Soudainement il boit à grande gorgée la bouteille comme si ce qu'il lui avait dit lui semblait demander une énergie considérable. Une fois le récipient vide, c'est le visage en direction du plafond que Goï parvient à se détendre, reprenant son calme. Un silence froid rend l'ambiance non joviale, mais étrangement tranquille.

Goï : - Faudra que je pense à racheter du Bar-Mouth.

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la fin

Message par Lars Baraïm le Ven 17 Fév - 1:04

Goï s'était laissé glisser contre le mit pour s'assoir et venait de finir sa bouteille. Le conseil qu'il venait de donner à Lars avait comme qui dirait percuté ce dernier.

"Il a raison bordel, avant j'étais seul, je ne pouvais compter que sur moi même et j'avais peur que l'Ordre découvrent ma famille. Il ne connaissent que mon prénom mais pas le nom que j'ai reçu d'eux. Mais maintenant je suis avec le Libérateur, avec l'équipage, je suis protégé. Je pourrais certainement les revoir."

Lars regarda Goï qui se trouvait en face de lui et se senti chez lui, dans Veltonh avec Brava son ami et même frère d'enfance. Comme quoi le Bar-Mouth ça rapproche. Mais Goï avait aussi beaucoup de points commun avec Lars. L'amour des armes pour commencer, l'amour du Bar-Mouth toujours, et la haine de l'Ordre Rouge d'après ce qu'avait compris Lars. Il y en avait sûrement bien d'autres mais ceux-là étaient les plus importants.
Le jeune Calien sentait qu'il fallait dire quelque chose mais il ne savait pas trop quoi. Il hésitait à relancer le sujet sensible. Il ne voulait pas blessé son ami encore une fois à cause de sa maladresse. Il faut dire que cinq mois isolés sur une planète inhabitée n'ont pas aidé Lars dans le sens de la socialisation. Avant tout ça, seul sa famille et son but comptaient pour lui mais tout avait changé désormais. Il faisait parti d'un groupe, un peu comme une famille recomposée très hétéroclite. Bien qu'étant le plus jeune il avait de grosses responsabilité et il ne voulait pas encore foirer et perdre un membre de sa famille. Ni papi Orgo, ni tonton Surtham. Et encore moins Goï, son frère de beuverie.
Il se jeta alors à l'eau (ce que Valil ne pouvait hélas pas faire).

Lars:- Je ne sais pas si je devrai te poser cette question, mais je pense qu'il serait bien pour toi comme pour moi d'en parler. Qu'est-ce que l'Ordre Rouge t'as fait? Je sais à quel point cela peut être dur, ce sont de vrais salopard, alors tu n'es pas obligé de me répondre maintenant. Mais sache que si tu es prêt à agir contre eux, contre leurs mauvaises intentions, je serai là. Soit derrière pour tuer nos ennemis avant qu'ils t'atteignent, soit à tes côtés, avec mes flingues ou avec ma lame.

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 31
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la fin

Message par Goï Ran le Lun 20 Fév - 22:38

Les morceaux de verre, éparpillés au sol, le poing serré plus que jamais. Du sang commença a dégouliner le long de son bras, tremblant de rage. Son regard fusillait le jeune Calien. Impossible de savoir s'il lui en voulait de lui avoir poser cette question qui vraisemblablement étais tabou pour le Soldat de Glee Anselm. Impossible également de savoir si c'était juste ses anciens démons qui revenaient à la charge. Progressivement, petit à petit, les uns après les autres, ses doigts se dépliaient laissant tomber les derniers morceaux de la boisson. Sa respiration restait tout de même lente et régulière, un regard sans une once d'humanité, mais une expression qui laissait bien traduire une chose : Lars lui a piqué au vif.

Goï : - Le Bourreau.

Un silence extrêmement gênant plombe l'ambiance. Lars osait à peine ouvrir la bouche, les minutes paraissaient des heures. Goï regarda ensuite le vide, essayant désespérément de garder son calme. Il se leva, puis s'approche doucement du Sniper. Les voilà maintenant nez à nez.

Goï : - Je suis là pour le Bourreau.

Goï Ran, en reculant, rejoint doucement le SAS qui mène à sa cabine. Une fois passé le pas de l'entrée, le SAS se referme derrière lui.

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la fin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum