Brainstorming

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brainstorming

Message par Jody Renfield le Lun 14 Nov - 18:20

Jody : - Mmm, pourquoi ce nom me dis quelque chose ? C’est tellement loin, ça ne peut pas être, enfin peut être ?

L’humaine était assise à son bureau dans la salle de soins du 9eme libérateur et se torturait l’esprit avec une question dont seul le concerné aurait la réponse. La lumière était basse et l’infirmerie vide de toute vie, le silence n’était brisé que par les pensées que la jeune femme qui ne se privait pas de verbaliser. Devant elle se dressait une pile de paperasse au vocabulaire très administratif, après plusieurs mois à occuper le poste de médecin elle n’avait toujours pas trouvée la motivation de composer les dossiers médicaux de ses patients et cela devenait urgent maintenant. Devant ses yeux se dressé les fiche médical des membres du libérateur, mais une seule attirait vraiment son attention.

A croire que ma mémoire me fais défaut, à 28ans c’est un comble. Pourtant, peut-on vraiment oublier un nom pareil, une personne pareille plutôt ? Reprenons : Keirn, albéen, vivant sur terre, chercheur pour le CERN, peut-être dans un article scientifique, dans un cour, au détour d’une conversation. Cela ne m’avait jamais sauté aux yeux mais maintenant que je le vois écrit ça me semble si … évident. Réfléchie Jo, réfléchie. Bingo, c’était il y a peut-être 10ans durant mes étude de médecine.

Une petite éclaircie apparue dans le regarde le Jody, elle se rappelait maintenant. Heureuse et fière d’elle la terriène se leva en trombe, sans vraiment réfléchir à ce qu’elle pourrait bien dire au principal intéressé une fois en face de lui. Elle passa le SAS de son temple avec une aisance qui n’était pas la sienne, beaucoup plus humaine et enjouée que d’ordinaire. Elle déboula dans le couloir et essaya de paraitre naturelle, pourtant un immense sourire ce dessinait sur son visage.

*Jo? Jo, oui, c’est moi, enfin c’est toi, il va te prendre pour une conne tu le sais ca ? Tu es tellement rien par rapport aux autres, aucune chance qu’il te reconnaisse, et puis ça fait quand même plusieurs mois que vous êtes tous dans ce vaisseau et il n’a pas tilté alors bon – Tu peux dire ce que tu veux, je m’en fiche*

Je marchais d’un pas décidé, bientôt je passais devant la cafétéria, le poste de commandement, puis enfin les cabines. Je résistais à la tentation de mon lit que je n’avais pas vu depuis si longtemps, résistais à la tentation de frapper à la porte d’un autre de mes compagnons pour me défiler, mais pas cette fois. Pourtant arrivée devant le SAS je ne su que faire, est ce que j’avais vraiment besoins de remonter si loin dans ma vie, voudrait-il savoir comment j’avais parcouru tout se chemin, arrivera t’il à se souvenir de ça ?

*Aller, du nerf, maintenant que tu es là tu vas pas te dégonfler – plutôt crever*

TOC TOC TOC
avatar
Jody Renfield

Messages : 60
Date d'inscription : 17/04/2016
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Valil Keirn le Mar 20 Déc - 14:46

Valil Keirn, 20 ans, Suisse, Genève, CERN
Un scientifique rappel Valil à l'ordre. Le dialogue s'effectue au rythme des pas rapides que Valil inflige à son récepteur, dans les couloirs du CERN.


- M.Keirn, avec tout le respect que je vous dois, le CERN reste un laboratoire de recherche sur le nucléaire, nous ne sommes pas au service de l'armée, ce que vous nous proposez est de l'ordre militaire, aussi dois-je vous rappeler nos accréditations. Nous ne pouvons être mis au fait de vos nouveaux travaux sans l'aval de l'état major européen.
- Tout cela, ce n'est que de la paperasse voyons ! Vous rendez vous compte que vous freinez vous mêmes vos propres avancées technologiques avec vos méthodes moyenâgeuse ? Le rapport que je tiens dans la main pourrait vous faire sauter une dizaine de génération de recherches technologiques. Et évidemment, étant donné que tout mes projets sont sous secret défense, je me ferais jeter aussitôt publié sur un quelconque réseau privé ou public. Je suis pieds et mains liés avec vous, vous savez ça ?!
- Nous sommes parfaitement au fait de votre situation. Toutefois, vous devez comprendre que vous êtes tant une source de connaissances qu'une source de problèmes potentiels. Nous sommes obligés de faire analyser vos travaux par le comité de sécurité européen avant de pouvoir les utiliser.
- Écoutez, je ne sais pas trop quels genre de relations vous entretenez avec l'armée, mais il va falloir que vous accordiez vos violons. Parce que je dois à la fois enrichir vos connaissances pour les mettre au niveau de l'OU, développer de nouvelles technologies pour rendre votre civilisation plus sur contre son propre environnement et bricoler votre jouet qu'est le collisionneur de hadrons que vous chérissez tant. C'est très simple. Mettez vous d'accord avec l'état major et nous pourrons ensuite envisager de collaborer. Mais tant que je suis bloqué par votre administration, je ne sers à rien. J'ai dans mon placard à balais un ordinateur à particule quantique au minimum, 17 fois plus puissant que votre collisionneur à Hadrons. Et encore, je ne m'en sers pas car votre niveau de recherche est pour l'instant si bas que l'utiliser reviendrait à donner une calculatrice scientifique à un enfant.
- Vraiment ? Pourrions nous y jeter...
- Vous n'y songez pas j'espère. Avez vous au moins écouté ce que j'ai dis ? Barrez-vous immédiatement !
- Mais...
- CASSEZ-VOUS LAAAAAAAA !

[...]

Allez Valil, si on ne peut pas travailler avec eux pour le moment, allons voir du côté du département des sciences de la Vie, ils seront peut être plus ouvert sur le sujet. Souffle un bon coup.

[...]

Valil entre au département de la Santé et interrompt un groupe de chercheur
- Bonjour à vous, chers collaborateurs, sur quoi travaillez vous aujourd'hui ?
Un scientifique, le dos tourné, ne reconnaissant pas la voix de son interlocuteur s'étonne.
- Excusez moi, vous êtes ?
Le chercheur se retourne. A la vue du badge de Valil ornant l'accréditation "S", le scientifique se reprend
- Veuillez m'excusez M.Keirn, je ne pensait pas que vous seriez par ici.
- Ce n'est pas un problème ne vous en faites pas. Donc, vous travaillez sur ?
- L'étude des outils que vous nous avez confiés au service de la Santé.
- Dans quel service précisément vous les utilisez ?
- L'éradication du cancer, sous toute ses formes.
- Ahhh ! En voilà une belle saloperie ! Comment avancent vos recherches ?

Une chercheuse en herbe tend la main comme pour arrêter Valil dans sa phrase.
- Ils vous diront que tout se passe bien, mais dans les faits, on rame. Beaucoup. Donc ça se passe plutôt mal. Au vue de votre documentation, tout devrait se passer sur des roulettes, tout est parfaitement illustré. Toutefois, nous rencontrons des problèmes de compatibilités avec le génotype Humain. Les seuls tests ayant aboutis n'ont étaient réalisés que sur des espèces étrangère à la race Humaine. Il semblerait que la section responsable de l'incompatibilité se situe entre le 4ème et le 18ème codon de notre ADN.
- Il est impressionnant que vous ayez trouvés ça. Généralement, cet outil reste assez capricieux et ne permet pas d'atteindre un degré d'information si profond. Il se contente juste d'exécuter sa tâche. Rappelez moi votre nom ?
- Jody Renfield.
- Intéressant.
- Pourriez vous nous guidez dans cette tâche ? Cet outil, bien que défaillant semble pourtant si prometteur ! Ce serait un honneur de vous avoir avec nous pour une session de recherche.
- Pourquoi pas ! Après tout, je n'ai pas vraiment mieux à faire autre part ...

Valil Keirn, Aujourd'hui

Décidément, Brim écoute sa musique toujours aussi fort !

- Dit Brim, tu pourrais baisser un peu le volume, je m'entends plus vraiment penser là !
- BIEN CHEEEEEEF ! Me dit il en hurlant avec son casque de protection sur la tête
Valil retourne les plans des tourelles du libérateur dans tout les sens
- C'est à n'y rien comprendre. Comment je suis censé implémenter ce module dans ... CA ?! BRIIIIIIIIIM ?!
Brim arrête sa soudure, lève son casque et se retourne vers moi
- Ouiiiiiiiiiiii ?
- Tu peut m'expliquer ce CAPHARNAÜM dans nos postes de tir et tourelles ?! Comment je suis censé mettre ça dedans ?
- C'est simple ! Tu pousses un peu !
- C'est pas tout à fait la conception que j'avais du Libérateur...
- Tu sais, la personne qui fait la maintenance est parti dans des circonstances plutôt obscurs et ne m'a filé que la documentation en dépannage. Depuis, je fais un peu avec ce que j'ai.
- Et bien il est temps de remettre de l'ordre là dedans ! Demain on prend notre journée pour mettre tout ça à neuf !
- Arg, demain y'a le tournoi de Speed Ball !
- Nooooooooonnnn, déjà ?! Tant pis, on le regardera en rediffusion.
- T'es sérieux là ?! T'es pas marrant ...
- Nous travaillons pour l'OU, il serait bien de se prendre un peu au sérieux de temps en temps Brim.
Brim me lance un écrou au visage
- HEY !
Brim remonte sa musique à fond

On toque à la porte
- BRIM, BAISSE DONC LA MUSIQUE, ON A DE LA VISITE !

Brim baisse à nouveau le son de sa musique.
Je m'en vais ouvrir la porte.


- Tiens ! Jody ! Que me vaux ce plaisir ? Il était temps que quelqu'un vienne me faire souffler un coup, sinon j'allais assommer Brim.
- Je t'ai entendu !
Brim me lance un joint en caoutchouc
- HEYYYYY !
[...]

- Bref. On peut discuter de l'objet de ta visite autour d'un café si tu veux. Celui de Brim est plutôt bon apparemment. Même si je le soupçonne de le couper avec je ne sais quoi. Ça a un effet explosif sur lui en tout cas.


Dernière édition par Valil Keirn le Ven 23 Déc - 21:12, édité 1 fois
avatar
Valil Keirn

Messages : 18
Date d'inscription : 16/04/2016
Planète d'origine : Belahus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Jody Renfield le Ven 23 Déc - 20:59

10ans plus tôt

…- Repos soldat. J’ai étais très étonné de votre demande de rendez-vous Melle.Renfield, que me vaut votre visite ? Asseyez-vous.

Jody : - Je suis désolée de vous déranger Mr le directeur mais j’ai quelques questions sur l’attribution des postes à l’étranger.

Directeur : - Allez-y, ne tournez pas en rond.

Jody : - J’ai pu avoir accée aux résultats des tests d’attributions des postes, j’ai eu un résultat de 98% ce qui, normalement, me garantis l’attribution de mon premier vœux. Pourtant j’ai étais affectée au centre de recherche médical de Genève alors que je vous avais fait parvenir un courrier demandant un poste au centre de recherche en ingénierie médicale de Svalbard. Je suis donc là pour défendre mes dossiers et demander un changement de poste.

Directeur : - Melle.Renfield ces tests sont classés 4, donc tenus secrets, votre inquisition a dû être rude. Croyez-vous vraiment que je vais changer une affectation que j’ai mis plusieurs semaines à vous obtenir ? J’ai pu vous donner un des postes les plus demandé dans notre école et même en Europe. Alors non je ne vous donnerez rien d’autre et surtout je vous demande d’être une assistante irréprochable durant huit mois. Profitez-en pour vous créer un réseau là-bas, quelque chose qui pourra vous servir à votre retour du front dans quelques années.


De nos jours.

La porte s’ouvrits me laissant découvrir un capharnaüm sans nom dans un nuage de poussière grise. La musique de Brim criait derrière l’albéen qui se tenait dans l’encadrement de la porte. Un caoutchouc passa au-dessus de l’épaule de Valil qui se retourna pour crier quelque chose au petit être qui riait dans l’atelier. Brim était un bien curieux personnage, à vrais dire il me fait un peu peur, pas de par sa race mais plutôt par son habilité à être imprévisible en toutes circonstances. Valil me regarda avec un grand sourire, accueillant et détendu il semblait apprécier ma visite improvisée.  

Valil : -  Bref. On peut discuter de l'objet de ta visite autour d'un café si tu veux. Celui de Brim est plutôt bon apparemment. Même si je le soupçonne de le couper avec je ne sais quoi. Ça a un effet explosif sur lui en tout cas.

C’est tout ce qu’elle avait besoins d’entendre : discuter et café. La jeune humaine se faisait une joie d’enfin pouvoir parler d’autre chose que les dossiers médicaux ou quoi que ce soit de médical en fait.

Jody : - Salut Brim !! (La seule réponse qu’elle eut fut un petit signe de la main, elle aperçut le casque de soudure du pergamon et supposa qu’il lui souriait) Bonjour Valil, je suis désolée de te déranger et oui je veux bien discuter autour d’un café. Je pense que l’objet de ma visite peut intéresser maintenant que nous sommes tous les deux au service de l’ONAPL.

La curiosité de l’albéen était piquée au vif, Jody jubilée de pouvoir à nouveau faire ça. Ils s’avancèrent tous deux vers un petit bureau dans un coin de l’atelier qui était recouvert de centaines de plans et de papiers que Jody ne pouvait comprendre sans explications. Brim tenta de rallumer sa musique pop mais un simple regard en sa direction suffis pour qu’il la remette à un niveau acceptable pour leur quatre oreilles.

Valil : - Mm le désordre me permet de retrouver mes idées alors si cela ne te dérange pas je ne vais pas ramasser tout ça.

L’albéen montra avec son index les différents amas de papier et Jody compris qu’elle ne devait rien toucher sous peine de ramasser les foudres de son co-équipier. Les mains de l’humaine se posèrent sur ses cuisses bien qu’elle avait très envie de tout remettre en ordre et de faire des piles bien alignées et bien parallèles. Valil la regarda s’asseoir et lui tendis une tasse tout droit venu de nul pars, elle ne l’avait pas vu ni la préparer ni la prendre mais elle ne refusa pas cette main tendu.

Valil : - Alors ?

Je ne savais pas trop comment aborder le sujet, je ne savais pas si parler de son ancien boulot était une bonne idée mais maintenant je ne pouvais pas juste lui dire que je venais papoter à propos du temps sur Mars. Il me regardait avec insistance, comme si mon silence avait trop duré et moi je m’enivrais des odeurs de brûlées et de ces étranges particules en suspension dans l’atelier.
Il se rappellerait, cela lui tenait beaucoup trop à cœur pour passer à l’as. Je pris une longue gorgée du jus de chaussettes contenu dans ma tasse.

Jody : - Je ne sais pas si mon nom te dis quelque chose, Jody Renfield, mais le tien par contre me rappelait un je-ne-sais-quoi, une impression de déjà-vu. Tout à l’heure je me suis souvenu, comme une évidence en fait. C’était il y a peut-être dix ans, oui c’est loin, j’avais pas plus de 19 ans et je me suis retrouvée à Genève pendant presque un an au centre de recherche médical. Ca y est, tu situes. Donc j’étais affectée au labo du professeur Borreli et avec tous ce beau monde nous travaillions à l’éradication du cancer humain. Si je ne me trompe pas un jour le créateur de notre système de recherche et venu nous proposer un nouveau projet. Je me rappelle qu’on en avait beaucoup parlés, mais c’était encore trop innovant pour l’époque et une petite étudiante et un brillant scientifique ne faisaient pas le poids contre le gouvernement et l’armée. Maintenant nous ne sommes plus ces deux personnes et j’ai très envie d’en reparler avec son inventeur Mr.Keirn.

Elle n’avait pas parlée rapidement, ni sur un ton moralisateur comme à son habitude mais plus comme une petite fille qui vient de trouver un petit bonbon sous son oreiller. Elle n’avait jamais paru aussi enthousiaste et si … humaine. Jody était sereine et détendu, les traits de son visage n’était plus tendu mais Valil en face d’elle semblait sur la retenu comme si ils n’étaient pas du tout sur la même longueur d’onde.

Mon humeur est comme un soufflé, elle retombe si vite.*Ça t’apprendra à être beaucoup trop enthousiaste - Merci*

_____________________________________________________________________
"C'est comme la nuit en pleine journée, on ne voit rien, j'entends juste les bruits, j'écoute, je suis perdu et je ne retrouve personne."
avatar
Jody Renfield

Messages : 60
Date d'inscription : 17/04/2016
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Valil Keirn le Lun 13 Fév - 22:51

Jody : - Je ne sais pas si mon nom te dis quelque chose, Jody Renfield, mais le tien par contre me rappelait un je-ne-sais-quoi, une impression de déjà-vu. Tout à l’heure je me suis souvenu, comme une évidence en fait. C’était il y a peut-être dix ans, oui c’est loin, j’avais pas plus de 19 ans et je me suis retrouvée à Genève pendant presque un an au centre de recherche médical.

Jody. Jody ... Ça me rappelle quelque chose. Une époque, un lieu. Ah oui. Le CERN. Tss et voilà qu'on remet ça sur le tapis. Voyons voir la tournure.

Jody : -  Ca y est, tu situes. Donc j’étais affectée au labo du professeur Borreli et avec tous ce beau monde nous travaillions à l’éradication du cancer humain. Si je ne me trompe pas un jour le créateur de notre système de recherche et venu nous proposer un nouveau projet [...]

C'est bien ce qu'il me semblait. Un autre lieu, une autre époque.
L'air bien plus sérieux, Valil reprit.


Valil : - Un autre lieu, une autre époque. Tu es venue discuter de ça ? Parlons en. [...] Je me souviens de toi oui. Le projet sur la recherche contre le cancer je remets correctement en effet.

Jody : - Aurais-je dis quelque chose de travers ?

Valil, soufflant : - Pas vraiment. Ce n'est pas de ta faute de toute façon. Tu te souviens peut être que le projet a dû être arrêté pour cause de "fonds financiers insuffisants" ? Ou peut être n'était tu déjà plus là ? Bref. Dans les faits, on m'a coupé les vivres et tout mes projets ont finis à la poubelle, soit faute d'investissements monétaire, soit par "manque de personnel qualifié". Tu connais sans doute la position de la Suisse dans la politique mondiale, neutre comme toujours n'est-ce pas ? Eh bien j'ai l'impression qu'ils ont choisis un camp lorsqu'ils ont décidés de me persécuter et de m'étiqueter comme le "danger potentiel". Le concept même du travail auquel j'ai postulé était fascinant : Aider une civilisation entière à se développer sous tout ses axes. Mais la vérité du travail était bien plus complexe. Toujours des agents de l'ordre extra-terriens en train de surveiller mon travail pour s'assurer que je ne tente rien en relation avec ma "situation". Même en dehors de ma planète j'étais pieds et mains liés. Mais bon, je faisais quelque chose qui me plaisait. Dans l'ensemble. On peut dire que je suis rentré dans l'OU presque au bon moment. Et sans parler de la Terre et son climat plus qu'humide, c'était une réelle tare ! Devoir porter une combi' presque un jour sur deux pour éviter les migraines cutanées dût à la rosée du matin ou aux averses occasionnelles était presque traumatisant. Mais au moins j'avais un semblant d'avenir là bas ...

Valil marqua une pause, percevant Jody boire son café et l'écouter avec attention.

Valil : - Enfin bref. Je ne vais pas t'agacer plus longtemps avec mes histoires. Juste avant que tu arrives, je travaillais sur des améliorations pour nos postes de tirs. En parallèle, comme tu peut le voir sur ce tas poussiéreux, il y a les plans de construction du dôme protecteur du Libérateur. Je compte bien plancher la dessus, mais j'avoue que le fait que Brim étant toujours occupé avec ses petites réparations et ses expériences étranges ne me permet pas tout à fait de travailler. J'ai toujours aimé travailler en équipe avec des éléments compétents. Je sens que Brim et moi pourrions accomplir des tas de choses mais sa personnalité et la mienne sont plutôt incompatibles. Mon environnement de travail est certes fouillis, il n'en reste pas moins sérieux et planifié. Cela se voit donc plutôt bien, je suis spécialisé dans l'armement. Un comble pour un Albéen me diras-tu. J'y réponds que c'était plus ou moins la seule chose qui me permettait de partir de chez moi. Après tout, c'est ce que recherche n'importe quelle civilisation en développement, au milieu de cette masse désorganisée de planètes qui rayonne aussi bien économiquement que militairement.

Valil constate qu'il monopolise la conversation

Valil, esquissant un sourire gêné : - Désolé... Je dois dire que je sors pas vraiment d'ici. Je dois récupérer quelques outils auprès de Brim. Je reviens dans quelques secondes. Tu peux jeter un œil aux plans si tu veux. Si tu as des questions, n’hésite pas !

Valil, s'éloignant du bureau poussiéreux : - Hey Brim ! T'as une seconde ?
avatar
Valil Keirn

Messages : 18
Date d'inscription : 16/04/2016
Planète d'origine : Belahus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Jody Renfield le Mer 15 Fév - 18:54

Valil : - Désolé... Je dois dire que je sors pas vraiment d'ici. Je dois récupérer quelques outils auprès de Brim. Je reviens dans quelques secondes. Tu peux jeter un œil aux plans si tu veux. Si tu as des questions, n’hésite pas !

Je n’avais pas vraiment écoutée tout ce qu’il m’avait dit, mais j’en retiens trois choses : Valil détestait la terre, il a toujours était enchaîné à sa condition et j’ai très envie de bosser avec ce type qui me parait pourtant antipathique. J’avais mis le doigt sur une période de sa vie qu’il n’appréciait pas du tout, le CERN, la terre, ses brides. J’adore ça.

L’albèen parti rejoindre Brim laissant l’humaine seule sur sa chaise devant une montagne de papiers poussiéreux. Sa curiosité piquée au vif elle ne mis pas plus de 10 secondes à avaler la dernière goûte de sa tasse et la posa au bord de la table. Tout un tas de possibilité s’ouvrait à elle, la pille de droite, celle de gauche, fouiller dans les plans pour trouver quelque chose d’intéressant ? Jody s’afféra alors à feuilleter le plus grand nombre de papiers possible.

Les premières couches étaient essentiellement composées de plans du libérateur, de recherches sur l’armement, d’un «projet d’amélioration » normalement abandonné, pour être honnête je ne comprends pas un stricte mot de tout ce charabia technique. J’aurais pensée trouver quelque chose de plus dans mes cordes mais finalement à quoi bon ? Nos spécialités ne sont pas faites pour s’entendre, je devrais plutôt me concentrer sur mes tâches médicales au lieu de jouer à l’ingénieur.

Valil semblait toujours aspiré dans sa discussion avec Brim, le pergamon regardait avec attention l’albèen, personne ne faisaient vraiment attention à Jody. Et tant mieux finalement car cela lui laisse tout le loisir de trouver un petit carnet relié en cuire à l’aspect miteux.

"Ce carnet est la propriété de Valil Keirn. Quiconque ose le souiller en apposant ses yeux sur son contenu s'engage à d'éventuelles répressions du gouvernement Albéen. Azaël prévaudra."

Je ne devrais pas, ce n’est pas correct. *Mais va y il te le doit bien vu comme il t’a parlé y a pas 2 minutes – On voudrait pas que quelqu’un nous fasse ca – Ouvre ce carnet et lis le, merde.*

«Premier septembre. Je suis arrivé sur Terre il y a peu de temps. Je sens que je vais avoir du mal à m'accoutumer. Mais c'est un nouveau départ ! J'ai hâte de découvrir mon nouveau lieu de travail !»
Mais qu’est-ce que ?

L’humaine devint méfiante, elle regarda rapidement autour d’elle pour être sûr de ne pas se faire prendre. Elle feuilleta rapidement le carnet, lisant en diagonale quelques pages. Il y était mentionné le projet d’éradication du cancer, les recherches terrienne sur les espèces extraterrestre, les pensées du propriétaire.

Il me fascine, vraiment. Partir de chez lui, immigrer sur la terre et finalement être autant blasé de son travail. Je veux bien comprendre que son appartenance à une minorité stigmatisée ne l’ai pas aidé mais quand même. Peut-être est-ce lui qui n’a pas su s’intégrer à notre mode de vie ? J’ai la douce impression que Valil est un peu individualiste de temps en temps, son carnet est plein de haine envers les autres responsables de projet, en vers les autorités, l’armée. Un autre temps une autre époque, je l’espère vraiment.

Jody jeta avec colère le petit carnet qui poussa délicatement la tasse au sol, avant de tomber à son tour dans un fracas révélateur.

*Jo ? – oui ? – Je te laisse dans ton bordel.*

_____________________________________________________________________
"C'est comme la nuit en pleine journée, on ne voit rien, j'entends juste les bruits, j'écoute, je suis perdu et je ne retrouve personne."
avatar
Jody Renfield

Messages : 60
Date d'inscription : 17/04/2016
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Valil Keirn le Mer 22 Mar - 0:47

Valil, tapotant l'épaule de Brim, qui ne l'avait visiblement pas entendu hurler dans l'atelier : Dis Brim, tu n'aurais pas vu mon Proj'Holo s'il te plait ?
Brim : - Hey Valil ! Je t'ai pas vu rentrer !
Valil, désespéré : - Je suis là depuis ce matin Brim.
Brim, fidèle à lui même : - Ah. Ton bidule se trouve sous le tas de paperasse du bureau central !
Valil : - Je te remercie. J'espère que tu ne l'as pas ENCORE utilisé pour faire tes expériences lubriques !
Brim : - Hey ! Ça n'est arrivé qu'une seule fois ! Et je m'étais excusé en plus. T'inquiète pas ton appareil est réparé et nettoyé.
Valil, ayant parfaitement entendu : - Attends, je crois avoir mal entendu. "Nettoyé" ? Qu'est-ce que c'est censé vouloir dire ?

On entend un bruit de fracas juste derrière

Brim, profitant de la situation : - Tu as vu l'état de ton bureau dernièrement ? Tu m'étonnes que tu ne comprennes pas le sens du mot "Nettoyage".

Là, il m'a eu.

Valil, admettant sa défaite : - [...] A plus tard Brim.
Brim, rabaissant son casque de soudure : - On dit qu'on fait comme ça !

Valil se dirige vers son bureau central, en quête de son Proj'Holo. Il scrute le bureau en laissant ses yeux circuler sur l'amoncellement de papiers en tout genre, affrontant la topologie du terrain impraticable qu'il avait devant lui. C'est avec soin qu'il prit attention de dénicher la moindre nivellation trop abrupte dénotant un objet trop volumineux pour être considéré comme du papier.

Ah ! Parfait, juste ici !

Valil usait de toute sa dextérité pour que ce chaos sans nom puisse, après extirpation du-dît objet, garder son ordre inchangé.

Alors. Marche t-il encore comme suivant mes paramètres prédéfinis avant que Brim ne le trifouille ...

Interface Proj'Holo : - Bonjour. Pour commencer, insérer un plan à l'échelle 1:10 de votre projet en cours pour calibrage.
Valil, tel un enfant prêt à s'amuser avec son jouet : - Parfait ! Il ne me reste qu'à insérer la carte !

Valil s'en retourne à son bureau, pour constater les dégâts.

Valil, sur le pas de la porte de son bureau : - Mais qu'est-ce que ?!

Interface Proj'Holo, brisant ce silence accusateur : - En attente de lecture d'un plan.

Bon. On s'amuse à regarder la séquence de la caméra de sécurité, on joue la carte du bénéfice du doute ou on l'accuse ouvertement ? Tss. J'ai pas mauvais fond.

Valil, ayant constaté la tasse cassée et le carnet déplacé : - Azaël prévaudra toujours ... C'est ce qui est écrit. Mais est-ce vrai ? Je me pose encore la question aujourd'hui. Elle me regarde et connait mes agissements. Toutefois, Baël veille à l'équilibre de toute chose. Aussi, je ne suis pas en colère. Je sais juste que nous ne nous connaissons pas encore assez et que je dois visiblement faire plus attention à mes affaires. Naaman
Nous pouvons repartir sur ces bases plus saines si tu le veux bien, étant donné que nous nous devons d'être sur le même vaisseau. Pour clarifier la situation, la première page sert simplement de mise en garde. Elle sert à effrayer ceux qui veulent lire. En vérité, il s'agît d'un carnet que j'ai reçu de ma confrérie lorsque j'étais à l'université sur Belahus. On avait des rites assez spéciaux. Ce carnet, qui est aujourd'hui un sorte de journal intime à mes yeux, n'est en réalité qu'un carnet basique et banal. Toutefois son contenu est ce que je considère comme la chose ayant le plus d'importance à mes yeux. Saches que je suis ouvert au dialogue, je ne veux pas créer un quelconque conflit ou tension. Toutefois je me dois de te demander de ne plus recommencer.

Jody semble acquiescer honteusement, consciente du malaise de la situation.

Jody : - Désolé ?
Valil, soufflant, sa journée ne semble définitivement pas terminée : - Hm. Pourquoi pas. Commence donc par attraper ce chiffon derrière toi et essuie ce somptueux breuvage que tu as répandu sur le sol s'il te plait, j'aimerais éviter de me brûler avec de l'eau dans mon propre bureau, c'est l'un des seuls endroits où je me sens en sécurité.

Valil attrape les plus gros morceaux de verre en prenant garde de ne pas entrer en contact avec du café ou de l'humidité puis les jette dans le vide ordure.

[...]

Alors que Jody est occupée à éponger le café malodorant près de la porte, Valil rangea son carnet dans le même tiroir dans lequel il était, dans une position tout à fait exacte à celle d'origine.

[...]

Valil : - Bon ! Travaillons ensemble. Je pense que la pratique nous permettra d'observer comment fonctionne l'autre et de voir comment nous pourrions fonctionner en équipe pour obtenir des résultats optimaux. Loin de moi l'idée de réitérer mes expériences passées, ici nous sommes égaux en potentiels et en rang. Aussi, si ça te tente, j'aimerais t'intégrer à un de mes projets. Je l'avais mit de côté, en attendant d'avoir terminé mon oeuvre actuelle, mais je pense que celui ci pourrait être plus constructif au long terme.

Interface Proj'Holo : - En attente de lecture d'un plan.

Jody : - D'un plan ? Quel genre ?
Valil : - C'est justement l'objet de notre projet !

Valil fouina avec hâte dans ses papiers, cette fois ci, sans prendre garde à ce si précieux rangement désordonné. Ne constatant aucun plan au bon format, il fouilla ses tiroirs.

Valil, définitivement prêt à jouer, tenant une petite puce du bout de ses doigts : - Voilà !

Le scientifique en herbe introduit la puce dans l'interface
Interface Proj'Holo : - Lecture du plan en cours. Désirez vous une projection holographique pré-édition ?
Valil : - Évidement, sinon ça perd de son charme !
Interface Proj'Holo : - Paramétrage de la pièce. Modification du format du plan à l'échelle 1:1. Projection.

Au milieu du bureau apparu, dans une vive lumière bleu, le plan en vue explosé d'un bras artificiel humanoïde, intégrant un prototype rudimentaire d'arme à feu. Toute une interface interactive s'établit au fur et à mesure du chargement de l'objet avec des options permettant de modifier, déplacer, transformer, ajouter et supprimer des éléments au projet en cours.

Valil : - Ce Proj'Holo, c'est mon petit bébé. Je le prends partout où je vais lorsque je sais que je vais bricoler. Ça permet de construire de réels prototypes et d'avoir constamment une vue sur les ajouts futurs. Là nous n'avons que le prototype à l'état théorique, mais on pourrait aller tellement plus loin ! Regarde donc la façon dont s'imbrique les nerfs du receveur dans l'armature du bras synthétisé, c'est fascinant ! Pour le coup, il s'agît d'un bras de Galéens. Ce sont les premiers à avoir appliqués ce genre d'idée en matières de combat. Ils se sont frottés à pas mal de soucis techniques, mais tout n'est qu'une question d'ajustement au final, et je pense sincèrement que nous sommes pas loin d'un résultat concret. Alors, t'en penses quoi ?
avatar
Valil Keirn

Messages : 18
Date d'inscription : 16/04/2016
Planète d'origine : Belahus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Jody Renfield le Dim 26 Mar - 22:18

Valil : - Ce Proj'Holo, c'est mon petit bébé. Je le prends partout où je vais lorsque je sais que je vais bricoler. Ça permet de construire de réels prototypes et d'avoir constamment une vue sur les ajouts futurs. Là nous n'avons que le prototype à l'état théorique, mais on pourrait aller tellement plus loin ! Regarde donc la façon dont s'imbrique les nerfs du receveur dans l'armature du bras synthétisé, c'est fascinant ! Pour le coup, il s'agît d'un bras de Galéens. Ce sont les premiers à avoir appliqués ce genre d'idée en matières de combat. Ils se sont frottés à pas mal de soucis techniques, mais tout n'est qu'une question d'ajustement au final, et je pense sincèrement que nous sommes pas loin d'un résultat concret. Alors, t'en penses quoi ?

Un bras venait d’apparaitre entre l’humaine et l’Albéen, l’hologramme s’affichait progressivement laissant envisager à la spectatrice des centaines de nouvelles options. Jody leva sa main et fit tourner l’hologramme dans tous les sens, le regardant avec attention, enlevant des composants pour voir les couches intérieurs, tantôt agrandissant ou réajustant certains alignements.

Jody : - Quand comptais-tu me parler de ça ? C’est du génie, je me demande même pourquoi personne n’a encore exploité cette idée. Si je comprends bien tu à ici un prototype holographique d’une prothèse de bras détournée en arme. Pourquoi l’armée n’a jamais développée ce genre de choses ? Les soldats amputés sont, on le sait, moins performants même très bien entraînés en comparaison à un soldat valide. Une prothèse de ce genre pourrait remettre sur le champ de bataille des Hommes beaucoup plus fort. Parce que si l’arme devient réellement le prolongement du soldat celui-ci aura des facilités à la manier. Le prolongement des nerfs du bras n’est pas un réel souci, nous le faisons déjà pour les prothèses classiques à commandes cérébrales, là le réel problème est d’arriver à rendre chaque composante de l’arme comme un doigt. Il faut aussi penser à une possibilité d’inter-changer les appareillages, une arme oui mais aussi une main. On peut se baser sur les prothèses existante en les rendant plus résistante, plus légères, plus fonctionnel, plus réel aussi.

Je savais parfaitement pourquoi ce genre de machines n’existaient pas encore. Je ne pense pas que nous soyons les premiers à rêver, preuve en est ce prototype bien avancé. Mais le rêve est-il réalisable quand nous savons ce que les civilisations aiment détourner les innovations pour exterminer encore plus de personnes. Est-il vraiment envisageable de rendre la guerre encore plus sanglante du fond de l’atelier du neuvième libérateur de l’épée ?

Jody : - Tu sais Valil, je sens que ce projet a vraiment beaucoup de potentiel et je voudrais faire ce dans les règles. Enfin, je veux dire que nous devrions demander l’autorisation au commandant de travailler là-dessus. Pour ne pas être bloqué par l’armée une fois avancé et surtout nous protéger. Je ne voudrais pas que nous pourrissions dans une prison gouvernementale au fin fond de Philitronum.

Valil : - Étant affecté à l'armement et toi à la médecine sur le vaisseau, il serait logique qu'un projet groupé de nos deux "univers" donne lieu à ce que nous préparons actuellement. Toutefois, il semble convenir en effet de demander l'aval de l'OU, et par conséquent, du Commandant.

Une légère pointe d’agacement trahissait Valil, il n’avait pas l’habitude de demander l’aval de sa hiérarchie. Surement parce que dans son laboratoire il y a encore quelque mois, c’était lui qui donné les autorisations à ses collaborateurs. L’humaine n’étais pas venu parler de ça mais elle n’avait plus du tout envie de partager avec l’albéen la véritable raison de sa venue. Elle tapotait frénétiquement son MKT enregistrant ses premières idées.

Jody : - J’aurais besoins que tu me transfère le prototype sur mon ordinateur en salle en soins, et que tu me fasses une copie de chaque documents, études et débuts de recherches que tu possèdes s’il te plaît.

L’humaine commençait à partir en continuant à parler à Valil, il la regardait comme si finalement il n’avait plus très envie de travailler avec cette Jody-là. Celle qui était beaucoup trop enthousiaste et qui ne le laissait pas en placer une depuis 10 minutes.

*Tu devrais vraiment parler avec l’équipage du neuvième plus souvent Jo.*

Jody : - Au fait, il faudra trouver un nom au projet.

Valil : - Le Projet de Recherche pour l'Instauration d'Armements dans les Membres. P.R.I.A.M.

_____________________________________________________________________
"C'est comme la nuit en pleine journée, on ne voit rien, j'entends juste les bruits, j'écoute, je suis perdu et je ne retrouve personne."
avatar
Jody Renfield

Messages : 60
Date d'inscription : 17/04/2016
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Priam le Mar 1 Aoû - 15:02

Message déplacé dans le Laboratoire de recherches

_____________________________________________________________________


avatar
Priam
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 14/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://welcomeearth.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum