Nom de code; Strike

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nom de code; Strike

Message par Neuf Pixels le Mer 18 Jan - 20:27

Dossier : 2903/564-520 36
nom de code : strike


RAPPORT :

Je me présente à mon appel de mission au près de mon commandant dans la salle de débriefing de la base sur Jekalia . A mon arrivé dans la salle face a mon commandant, je voyais la grosse tête de mon supérieure peut réjouit où l'on lisait sur son visage « encore lui ! On va s'en sortir avec de gros dégât et de gaffe lors de cet mission, qu'ai je fait au bon dieu ! ». il me présenta la mission en stipulent à mainte reprise qu'elle était délicat et qu'il fallait resté son les radars . Je lui stipula qu'il pouvait avoir fois en moi et que je serait « comme d'habitude professionnel et très discret » et que la mission serait un succès . Je tournis les talons après l'avoir salué et tous se qui fut en expression de lui, lors de mon départ, une profonde inquiétude de catastrophe en chaîne.

Je pris la navette civil interstellaire habiller en civil et avec le minimum d'équipement . Une fois arrivé a ma destination, un Club miteux et malfamé sur Glee Anselm, j'entrepris un repérage des lieu pour voir a quoi j'avais à faire. Il n'y avait que deux gros bras Brémiens (que du muscle sans cervelle) qui tenait la porte du bureau du boss et quelque hommes de main chahuteurs et alcooliques qui était à leur occupation dans le Club.  Je devais m'introduire pour récupéré les information des ventes d'armes illégale du patron du Club, sur le terminal de son ordinateur, mais pour entré dans le bureau il me fallait la clé magnétique d'un des deux garde du bureau. Comment faire ? Me suis je dis, tout en m’assaillant au bar. En regardant le verre de bière que m'avait servi cet jolie Calienne , je trouva un plan quel que peu farfelue mais qui m'avait déjà  prouvé son efficacité.

Derrière moi se trouvait l'un des hommes de main, du patron de se lieu, qui sirotais son vers tout en ventant ses mérites à une femme. Je lui donna un léger coups de coude juste assez fort pour que le contenu de son vers se retrouve projeté sue le décolleté de sa muse. Vexé sa muse lui mit une claque net et fort en plein visage, énervé du fais de son échec avec cette demoiselle, il se retourna pour me mettre face à lui en m'injuriant de tous les noms que son vocabulaire pouvais connaître. Je le regarda droit dans les yeux et je lui proposa, en  bonne fois de mes excuse, mon verre juste après d'avoir craché dedans. Il me dis en agrippant mon col ; «  Dis moi, tu veux mourir mon vieux ?! ». Tout en le regardant dans les yeux, je mis une claque sur les fesses d'une serveuse mature Tharnéenne  qui se retourna ,en me regardant avec une envie de meurtre dans ses yeux,  je lui fit signe que que l'homme qui lui a mis la main aux fesses n'était que cet homme qui me tenait par le col. Énervée et laissant sa colère se déchaîné, elle lui mis un pain dans son visage de truand illettré, qui le propulsa dans la foule en poussant tout le monde qui se trouvait derrière lui. Une bagarre général avait commencé et mettait la pagaille, pendant que je me faufilais.

Quand je me suis trouvé vers la porte du bureau, je cherchait du regard le garde qui possédait la clé magnétique. Je lui fit la poche sans qu'il s'en aperçu et au moment où j'allais me dirigé vers la porte, je pris un coups de poing perdu qui me percuta de plein fouet. J’atterris sur la victime de mon nettoyage de poche, clé en évidence dans ma main (se qu'il ne manqua pas d’apercevoir), Fâché et frustré, le garde voulut me frappé. J’attrape, à bout de bras, un vers de whisky poser sur une table que je lui proposa avec mon air niais. Il accepta dans son désappointement, avec un sourire d'intrigue et au moment ou il venait de prendre le vers il fut assommé part un des fou déchaîné lors de cet bagarre général. Je pris un autre vers de whisky qui traînait et qui était un des ces vers miraculé, non cassé. Après avoir bu une gorgé je fila devant la porte pour poursuivre ma mission.

Enfin rentré dans le bureau, ouff ! Je me mis sur l'ordinateur qui ornait le bureau. Après avoir télécharger les fichiers cruciaux, j’effaçai la présence de mon intrusion informatique, je me dirigea vers la sortie. Une fois dehors de ce Club peu convivial, je me dis que se serait sympa d'aller dans un bar boire un verre mais un bar où il y aurait un peu plus d'ambiance!


Mission accomplie.

_____________________________________________________________________
avatar
Neuf Pixels

Messages : 21
Date d'inscription : 03/01/2017
Planète d'origine : Terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum