Rapport vidéo de Lars Baraïm sur les faits liés à l'attaque de Paramon:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport vidéo de Lars Baraïm sur les faits liés à l'attaque de Paramon:

Message par Lars Baraïm le Sam 25 Fév - 20:01

-Ok ça tourne, excellent, on me voit? Oui c'est bon. Bon, je suis Lars Baraïm, seconde classe à bord du 9eme Libérateur. L'OU a récemment subit des attaques de la part de Paramon et du Prisme, visant des planètes stratégiques, même si je n'aime pas user de cette expression. Il ont réussi leur attaque et ont capturé Tilius, Titania, Glee Anselm, Melimgard et Poseidon. Nous étions sur Cette dernière et avons été obligé de fuir, mais ce n'était pas la fin. Nous étions nombreux dans l'équipage à être blessé, mentalement comme physiquement et nous avions aussi perdu un membre de l'équipage, Jiim Doka. Après être parti d'une planète inhabitée dont je ne me rappelle plus le nom, étant donné qu'elle n'en a pas vraiment. Il y avait alors sur le retour, Neuf, Valil, Goï, Orgoloth, Jody, Milga et moi même dans les cocons se soin. Nous avons alors été attaqués par deux chasseurs de l'ennemi mais notre vaisseau étant plus rapide, nous avons réussi à les semer. Suite à tout ça, nous sommes arrivés sur Jekalia et après une petite semaine de rééducation pour les blessés nous avons appris que le commandant Naaman ainsi que tout l'équipage, allaient être mis en examen pour avoir fui le champ de bataille sur Poseidon. Nous devions alors comparaître au 3-1-1-7. C'est sur le chemin que nous avons appris une seconde nouvelle sur les écrans de Jekalia: L'OU prévoyait sa contre attaque contre le Prisme et Paramon. Cela soulevait quelques questions. Par exemple, l'OU choisirait-il d'envoyer les DI sur place ou bien un seul, ou alors préféreront-ils garder les deux vaisseaux de guerres (que je trouve fabuleux) sur Kayah pour protéger le centre du gouvernement? On ne pouvait pas en savoir plus à cet instant alors nous avons continué notre route pour se faire juger.
Nous sommes arrivés au tribunal et on nous a mis dans une salle d'attente, ce fut Orgoloth qui fut le premier interrogé. Juste après cela il s'en alla sans parler. Je le comprends. En fait non, je ne peux comprendre ce qu'il ressentait à cet instant, sa planète, son peuple, était sous les mains du Prisme et de Paramon et il n'avait rien pu faire pour aider. La culpabilité devait le ronger, malgré le fait qu'il n'y pouvait rien, ce n'est pas de sa faute. Ensuite, Neuf passa à la casserole. Puis Jody, Goï, Valil et enfin moi. Tout les autres étaient partis juste après l'interrogatoire et j'étais le dernier (je ne savais pas si Zafer, Surtham, Milga et Brim étaient déjà passés où s'il viendraient plus tard). Je suis donc entré dans la pièce.
Il y avait un grand bureau avec au centre Kerlo Jaaht, le Grand Maître, un Jekins bien évidemment. De chaque côté, il y avait un script et un observateur (quatre personne avec lui au total donc) et il y avait aussi quelque gardes au cas où l'entretien dérape. Ce n'était bien sûr qu'un interrogatoire avant les procès qu'on nous avait promis mais j'avais peur de dire n'importe quoi sous la pression (je me connais assez pour savoir que j'en suis capable). Kerlo Jaaht me posa de nombreuses questions, il voulait tester mes limites je suppose, me faisant passer par toutes les émotions. Si vous voulez connaître ces questions ainsi que mes réponses, je vous invite à aller voir dans mon dossier ou bien directement le Grand Maître Jaaht. Je suis alors sorti et j'ai profité de mon court temps libre pour me renseigner sur la position des autres libérateurs lors de l'attaque. Nous étions les seuls sur une planète de L'OU à ce moment là. C'est vers midi que les soldats ont reçu un message par MKT, les invitant à se regrouper dans leur zones de baraquement, nous en avions un spécialement pour les membres de l'Epée. Au total, 5 Libérateurs étaient présents. Le 12ème, le 11eme, le 7eme, le 3eme et le notre. On se retrouva donc là-bas et nous avons alors appris qu'aucune sanction ne sera retenu contre notre Libérateur. Encore heureux! Je ne pense pas que j'aurais accepté de partir après ce qu'il s'était passé, je me dois d'aider les gens, après tout c'est pour cela que je suis rentré dans l'armée à la base. Soudain, une annonce s'affiche à l'écran, c'était Lett Calziron:
   
    "Même avec l'aide du Prisme, ils ne peuvent tenir un si large périmètre. La contre offensive approche. En tout, c'est environ 260000 vaisseaux de l'OU qui seront envoyés dans l'univers pour reprendre celles tombées et pour lancer une contre offensive sur Paramon même. À cela, s'ajoutent les 20000 vaisseaux alliés de l'OU qui se diviseront sur les différentes missions. 280000 vaisseaux aux quatre coins de l'univers soit plus de 1 million 400 milles soldats de métier, c'est énorme. On compte alors 200000 hommes rien que pour prendre la capitale de Paramon"

C'était fou. On allait attaquer le plus grand ennemi de l'OU. Les équipages de l'Epée présents sur Jekalia allaient être dispachés pour l'attaque. Le 12ème, le 7eme et notre Libérateur allions sur Paramon pour prendre leur planète. Le 11eme Libérateur s'en allait sur Melimgard et le 3eme sur Titania. C'était la plus grosse attaque à laquelle j'avais participé. Toutes les troupes au pied de guerre sur les tarmacs. Ça criait, ça bougeait, ça lançait des ordres à tout va. Bref ça ne ressemblait pas encore totalement à l'armée de la Mort (pardon de la Liberté)  que nous allions devenir.
Un problème s'est alors posé, nous n'avions plus de vaisseau, Le 9eme était tombé et je ne voulais pas que l'on soient séparé les uns des autres pendant la bataille. Heureusement on nous a mis un vaisseau à disposition: Le Polaris. J'ai entendu Goï dire que ce nom lui rappelait de vague souvenir (il était question de jeux drôle, j'ai pas saisi le sens de ses paroles) mais j'ai préféré ne pas en savoir plus, je l'ai déjà énervé deux fois en essayant d'en savoir plus sur lui et son passé.
Enfin bref! Le Polaris étant assez grand pour embarquer d'autres soldats, 5 d'entre eux nous ont accompagné sur le vaisseau. Nous avion tout d'abord Jeer Alko, un 2nde classe Cimiañ spécialisé dans le combat spatial et le repérage dans l'espace. Puis Tom Jermia, un 1ère classe humain dont les spécialités étaient le pilotage et la maintenance. Le suivant était un Soldemu du nom de Helto Jap. Un seconde classe qui était apparement doué en informatique. Ensuite c'est Deonor Vaahla qui nous a rejoins. C'était un 2nde classe Grafeur spécialisé dans le déminage et les explosifs. Et enfin c'est Mirehèsen Prhades, un Drell caporal qui était un génie du commandement, de la négociation ainsi que le combat au sol. Et c'est avec cet équipage, dans une flotte de 40000 vaisseaux, soit 200000 hommes au total que nous avons décollés de Jekalia en direction de Paramon.

BipBipBip. Ah zut c'est l'heure. Bon je finirais ça plus tard, les soins n'attendent pas!

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport vidéo de Lars Baraïm sur les faits liés à l'attaque de Paramon:

Message par Lars Baraïm le Lun 13 Mar - 20:31

Bien! Me voilà de retour! Alors, j'en étais où? Ah oui! Nous sommes arrivés au dessus de Paramon avec toute la flotte de l'OU. Le premier objectif était bien évidemment de forcer le barrage de vaisseaux se dressant face à nous. Nous avons donc pris nos postes aux tourelles avec Goï, Jeer, Surtham, Valil, Neuf, Orgoloth, Jody et moi même. Lors de cette bataille notre vaisseau a encaissé de nombreux tirs et a commencé à piquer du nez. Autour de nous, d'autres vaisseaux amorçaient leur descente sur Paramon malgré qu'il reste encore des vaisseaux ennemis. Nous avions en effet reçu un message nous invitant à pénétrer l'atmosphère de la planète. Nous avons dû sauter du vaisseau lors de la descente car il était bien trop endommagé (Je prie l'OU de nous pardonner la destruction de deux vaisseaux en l'espace d'un mois). Nous avons alors atterri dans la capital de Paramon: Delkor. Enfin "atterri" n'est pas le mot approprié pour Jody et Valil qui on mal atterris, je dirais plutôt "tomber avec panache". Tout autour de nous des vaisseaux de l'OU atterrissaient ou s'écrasaient mais les combats spatiaux avaient encore lieu au dessus de nous. Nous décidâmes donc de nous diriger vers l'objectif. Nous avons alors fait face à une première barricade. Nous sommes donc mis à l'abri et avons commencé à tirer. Neuf fut alors blessé (défiguré oui!) au visage et Goï à la hanche et au bras gauche. Quand à moi pas de blessure mais je fut un tireur pitoyable lors de cette escarmouche.
Après une heure de combat intensif, la première barricade tombe! Nous avons donc naturellement continué notre route pour finalement tomber sur une seconde barricade. Seulement cette fois ce sont deux robots de guerres qui nous attendaient en plus des soldats ennemis. Nous avons concentré nos tirs sur l'un des robots pour commencer. Je fût alors blessé à l'épaule droite, une éraflure qui me coûta en précision par la suite. C'est alors que le premier robot tomba. Le deuxième suivi aussitôt grâce à l'intervention providentielle de Brim et de ses grenades. Je le soupçonne d'avoir réussi à lancer une de celles-ci directement dans le canon de la machine. J'ai pu alors observer une lueur, que dis-je, une flamme, un brasier d'admiration dans les yeux de Goï, à l'intention de notre camarade. Je fus alors blessé encore une fois, à l'épaule gauche cette fois-ci, ce qui me pénalisait encore plus pour tirer. Après plus de deux heures de combat acharné, nous avons réussi à faire tomber cette barricade. Nous n'étions plus qu'à environ 1km du bâtiment que l'on devait assiéger lorsque que l'on a vu l'équipage du 7eme Libérateur en difficulté face à leurs ennemis. Nous l'avons alors rejoint pour les aider. Pendant que nous tirions sur nos ennemis, Neuf s'est pris une balle dans l'abdomen et peu de temps après je m'en suis pris une dans la tête. Fort heureusement, mon casque m'a sauvé la vie. Pendant que Jody tentait de me stabiliser, Tom et Deonor sont mort d'après ce qu'on m'a dit à mon réveil. On a mis 1h30 pour les tuer tous. On est alors tombé sur une cinquantaine de limeurs au pied du bâtiment. On a mis deux heures à les vaincre et Jeer n'y a pas survécu malheureusement. Nous n'étions plus que trente. On s'est donc séparé en deux groupes de quinze. Ils ont réussi à me réveiller peu de temps avant d'entrer au siège du gouvernement. Neuf aussi d'ailleurs. J'avais encore bien mal au crâne et aux épaules. Mais je me devais de les aider. On est donc monté tout en haut sans croiser une seule personne. En arrivant au dernier étage, nous sommes tombés sur une limeur, seul. Le commandant Naaman tenta de lui parler dans sa langue mais le limeur n'a pas répondu. Le commandant m'a alors demandé de fouiller la pièce en quête d'informations. Je n'ai trouvé qu'une clé de stockage, que je pris avant de retourner à mon poste. C'est alors que le limeur a explosé. C'était un kamikaze le salaud! C'est le commandant qui a le plus pris l'explosion. On s'est précipité hors de la pièce mais un dizaine de limeur et un DHCX-384 nous ont cueilli. On nous a désarmé, menotté et escorté jusqu'en bas. Des trente que nous étions il ne restait plus que nous et deux soldats qui nous avaient accompagné. Ils nous ont fait marché quelques minutes avant que l'on arrive sur une place où se trouvaient plein de limeurs, hommes, femmes et enfants. On nous a mis en range avant qu'un limeur s'approche, il tenait un énorme marteau de guerre dans la main. J'ai tenté de les menacer avec les informations que j'avais potentiellement récupéré sur la clé afin de nous faire libérer mais ça n'a pas du tout marché et Orgoloth leur proposa alors un procès par le combat, s'il gagnait, il survivait. Le limeur à accepté, sûr de lui. D'un coup j'ai remarqué que la nuit recommençait à tomber alors que le jour se levait quand on est sorti du bâtiment. Trouvant ça étrange j'en ai touché deux mots discrètement à Goï pendant que devant nous les deux montagnes de muscles se battaient. Quand j'ai vu sa réaction, j'ai compris que l'espoir était encore permis. En me refocalisant sur le combat j'ai vu que Orgoloth était en très mauvaise posture, le limeur l'avait mis au sol et lui avait broyé le bras gauche avec son marteau. Il levait de nouveau son marteau avec la tête d'Orgoloth pour cible cette fois ci. À ce moment là, le DI est arrivé et s'est mis à bombarder la ville. On s'est empressé de se mettre à l'abri, au milieu de la panique générale mais cela ne nous a pas empêché, au commandant et à moi même, de nous faire littéralement arracher notre bras gauche à chacun à cause des explosions. 85 000 hommes ont alors débarqué et pris d'assaut la capitale de Paramon. En peu de temps nous avons été reconnu grâce à nos tenue de l'OU et pris en charge. J'ai appris par la suite que l'OU avait récupéré Titania, Poseïdon, Melimgard et Glee Anselm, en plus de la prise de Paramon. Je n'ai pas du tout ça de suite à cause de mes blessures qui étaient très très importantes et j'ai du passer 3 semaines en cocon. J'en suis sorti il y a à peine deux jours et je doit encore faire des soins et de la réhabilitation mais c'est mieux que d'être mort. J'ai d'ailleurs pu enfin savoir ce qui se trouvait sur la clé que j'avais récupéré dans le siège gouvernemental de Paramon. Elle contenait un message audio contenant ceci:

"Commandant Jogath Zalen, officier de l'armée de Paramon, membre de l'Arc. Les recherches avancent bien. Il est intéressant de voir ce que nos civilisations arrivent ensemble à ériger. Notre projet pourrait être achevé d'ici vingt voir quinze ans avec l'aide de tous. Cela peut paraître long c'est vrai, mais il est temps d'apporter au monde cette stabilité."

Je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire mais j'imagine que l'OU se charge de savoir ce que ça veut dire. Bref je pense que j'ai fini. Fin du rapport.

_____________________________________________________________________
"La distance ne te protégera pas"
avatar
Lars Baraïm

Messages : 35
Date d'inscription : 21/04/2016
Planète d'origine : Kaléa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum