Après l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après l'enfer

Message par Priam le Dim 1 Mai - 20:48

[ RP d'avant réunion : @GoÏ Ran et @Valil Keirn ]


GoÏ Ran s'inquiétait inévitablement de l'état de santé de Valil, qu'il apprécie tout particulièrement. Celui-ci était à l'hôpital militaire de Almetis, capitale de Jekalia. Dans l'impossibilité de lui rendre visite le premier jour de part le besoin de soin intensif, Goï décida de s'y rendre le lendemain. L'hôpital est d'une propreté irréprochable. Des médecins traverses parfois le hall d'entrée pour se rendre d'une aile à l'autre. L'entrée pour les visites ne se fait pas du même côté que pour les blessés. Goï se tient alors devant l'IV pour se renseigner. Les IV des hôpitaux de la zone 3 sont de niveau 3. Elles donnent la chambre du patient et les horaires auxquelles il est possible de lui rendre visite. Chambre 857, visite possible dès maintenant jusqu'à 14h, ce qui vous laisse trois heures.

_____________________________________________________________________


avatar
Priam
Admin

Messages : 63
Date d'inscription : 14/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://welcomeearth.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'enfer

Message par Goï Ran le Lun 2 Mai - 22:34

Cela vous est déjà arrivé de rencontrer quelqu'un, et de savoir que dans les secondes qui suivent vous savez à 100% que vous allez vivre de bons comme de mauvais souvenirs avec cette personne ? Peu importe, l'essentiel c'est que cela va durer un bon moment. C'est ce que j'ai ressenti en rencontrant Valil Keirn, un pauvre Albéen se battant contre 11 civilisation avec pour seul arme, son cerveau. je n'ai pas cacher ma surprise en le rencontrant pour la première fois. Mais c'était lors du premier repas de l'équipage et de notre première stratégie commune que je me suis dis qu'il était hors de question que je passe à côté d'un type pareil. Lorsque que nous sommes aller dans le hangar pour que je lui apprenne à se servir correctement du fusil d'assaut standard de L'OU, j'ai vu à quel point l'armement lui est totalement imbriquer dans le crâne, mais également totalement inconnu en pratique. Moi je bricole, des vieux vaisseaux, des voiturettes, des armes de fortunes... Et j'étais fier, parce que j'ai tout appris seul. Cette fierté c'est très vite dissiper en regardant Valil travailler avec Brim, tels deux ordinateurs sur pattes. Mais j'ai l'opportunité d'avoir un allié qui peut m'apprendre, à me rendre moins bête. Mais j'ai également l'opportunité d'avoir un ami, un véritable ami. Sur Uscel, on ne m'a pas louper...Et lui non plus. Et il est pour moi primordial de ne pas le laisser seul.
Après avoir demandé à l'I.V la direction à prendre pour me diriger vers la chambre, j'arrive dans un couloir. Celui-ci est bondé de monde, à tel point qu'il est difficile de voir les écriteaux des portes, deux infirmières discutent entre elle, à en juger leurs tête il ne parle pas d'un cancéreux, ni de boulot. J'en profite pour leurs demander la route à suivre.


- Excusez-moi ma belle, la chambre 857 s'il vous plaît.
- Oh ! Comment osez-v...Hum, sur votre gauche au bout du couloir.
- Merci beauté !

Sans m'arrêter je poursuis ma route. Evidemment j'entends un soupir d'agacement dans mon dos de la part de Miss Jekalia. Après avoir bousculer quelques passants pour me hâter j'arrive enfin dans la chambre de mon partenaire. J'inspire un grand coup puis j'ouvre le SAS. Un silence froid mais paisible domine la pièce avec pour seul bruit celui de l'électrocardiogramme qui "bip" de manière régulière. Valil regarde le plafond, de ses yeux noirs, comme les miens, impossible de savoir à quoi il pense. Mes pas faisant du bruit, Valil sort de ses pensées et me fixe en fronçant les sourcils. L'air de dire "Qu'est-ce que tu fais là". Je m'assoie au bord du lit et je lève mes deux bras en l'air:

- Tada ! je t'ai manqué ?

Il tousse légèrement, puis prend la parole.

- Bonjour Goï, que me vaut ce plaisir ?
- Et bien très bien, toi en revanche tu as l'air tout pâle ! Haha...Désolé c'était plus fort que moi !
- Je ne ferais aucun commentaire sur le sujet. Comment se porte l'équipage ? Avons nous eu des pertes ?
- C'était pas joli, crois moi tu es très bien ici. T'as pas besoin de savoir, on t'en parlera quand tu sortiras de cette enfer tout propre.
- *J'inspire un grand coup* "Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ici ?
- Oh tu sais, je me suis réveillé y'a pas très longtemps. Avant que tu n'arrive j'ai juste eu l'occasion de faire une promenade en fauteuil accompagné d'une infirmière.

Puis il y réfléchis intensément.

- A moins que ce ne soit hier... J'ai un peu de mal avec le temps. Les médicaments font énormément d'effets. Toutefois, je devrais être opérationnel d'ici peu. Mes blessures sont tout juste fermées mais ça devrait aller. Je ne sais pas ce que les médecins en disent. Je sais juste que ça leur a coûté une fortune pour me tirer d'affaires. Je sais qu'ils ont l'équipement nécessaire disponible ici mais c'est pas tout les jours qu'on doit sauver quelqu'un comme moi des griffes de la mort, criblé d'on ne sait quels projectiles. * Puis il soupir.* Au moins, j'ai accompli mon rôle. Je crois. J'ai un peu de mal à prendre ma place au sein du vaisseau. Je sais que pour le bien de tous il convient que je doive me faire violence et m'intégrer du mieux possible. Toutefois, je n'ai pas l'impression de servir à grand chose sur le terrain. Je suis plus quelqu'un de posé  qui réfléchit sur ses objectifs. Et tu sais, tuer des malfrats pour "l'OU" ne fait pas vraiment parti de mes objectifs. J'ai des projets plus ambitieux et plus louables.

Son regard se perd ensuite dans le vide, un mélange de culpabilité et bizarrement d'ambition. Si son corps va mieux ce n'est peut-être pas le cas de son esprit. Je rompt le silence en parlant avec un ton jovial:

- Comme nous tous ! Tu sais Valil, si on avait que des bourrins qui pense qu'à tuer des gens sur un champ de bataille, on avancerai pas beaucoup ! On a besoin de toi Valil, on a tous de besoin de toi. Et si tu ose me redire le contraire c'est moi qui t'y emmènes, à hôpital ! Je suis clair ? Ah non, ça c'est toi... Haha ! Relativise, cela fais peu de temps que nous sommes dans le neuvième libérateur, tu as le temps de te perfectionner, et je serai là pour t'aider... promis.

Après ce discours je lui pose ma main sur l'épaule, histoire de le consoler le plus possible.

- Je te remercie Goï. Au fait, tu en sais un peu plus sur ton arme ? Tu as appris à la manier ?
- Quedalle, R.A.S. J'ai l'impression d'avoir plus un jouet qu'autre chose, impossible de connaître son fonctionnement, je pense que je vais m'en débarrasser.
- Ce serait regrettable. A mon retour, je l'étudierai plus en détail. Si jamais je ne parviens pas à trouver ses caractéristiques, je la démonterai en pièces pour améliorer nos équipements. Je pense qu'il y a quelque chose à retirer de ceci. Toutefois, il faudra que je réalise des analyses assez poussées. Heureusement que nous avons de l'équipement à bord du vaisseau.
- Bonne chance pour la démonter, je n'ai pas trouver un seul joint, pas une seul vis, l'arme est parfaitement dans un seul block, comme si elle avait était créé en une seule fois... En une seule pièce. J'ignore si l'équipement du vaisseau sera suffisant.

Valil marque une pause, se gratte la tête et réfléchis à quelque chose, j'ignore quoi. Peut-être qu'en une fraction de seconde il s'est remémorer en long et large tout les types d'armes de la galaxie, il en est peut-être bien capable qui sait.

- Hm. C'est intriguant. Nous verrons ça en temps et en heures.

Puis il baille et c'est là que je me rend compte que je l'ai un peu surmener, il est temps de le laisser tranquille.

-Il n'y a pas de problème, profite de ton repos parce que tu vas en avoir besoin ! Reste fort Valil. On se revoit bientôt !
- Merci encore Goï. A bientôt.

Il se laisse tomber dans son lit puis je regagne la sortie de la chambre, pensant encore à cette arme qui n'en est finalement peut-être pas un.

_____________________________________________________________________

- Alors comme ça on est invincible?
*BANG*
- Dommage...
avatar
Goï Ran

Messages : 65
Date d'inscription : 15/04/2016
Planète d'origine : Glee Anselm

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum